facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
1 milliard d'obus

1 milliard d'obus

20-09-2016 à 15:12:10

À Verdun et dans la Somme, cent ans après la bataille, les canons se sont tus mais ils ont laissé des traces. Sous les arbres, le sol est encore défoncé, formant d’innombrables cratères. Chaque année, les services de déminage ramassent plus de 300 tonnes de munitions de la Grande Guerre.

En cause : l’artillerie. Elle est responsable du plus grand nombre de morts sur le champ de bataille et des blessures les plus terribles. Peu présente au début de l’affrontement, elle a pris un rôle décisif pour sortir le conflit de l’enlisement dans les tranchées. Les pays entiers ont été mobilisés pour que se développe l’industrie de l’armement : recherches et innovations scientifiques et techniques ont été encouragées, les méthodes de production se sont améliorées, les femmes ont été embauchées dans les usines, etc.

Le musée de la Grande Guerre à Meaux raconte l’histoire de l’artillerie en 14-18. À l’entrée, un passeport te sera remis. Tu seras artilleur, ingénieur chimiste, infirmière ou munitionnette (tourneuse d’obus). Il te guidera dans ton parcours de visite. www.museedelagrandeguerre.eu

 

 

Actuailes n°56 – 21 septembre 2016




Imprimer