Logo
A Dog’s Purpose (Mes Vies de chien)

A Dog’s Purpose (Mes Vies de chien)

14-02-2018 à 07:16:49

Une comédie vraiment familiale avec un effet secondaire : l’envie d’adopter un chien !

 

Quelle curieuse traduction ! Le titre français et la bande annonce de ce film américain laissaient présager une comédie gentillette sur les réincarnations successives d’un gentil toutou, alors que A Dog’s Purpose du suédois Lasse Hallström, nous raconte bien autre chose… Entre conte de fées et comédie romantique, je vous le résumerais bien en commençant ainsi :

Il était une fois un chien qui avait le pouvoir de se réincarner. Ses vies successives étant bien différentes, il était donc le compagnon de personnalités diverses et, comme il gardait enfoui dans sa mémoire le souvenir de ses vies antérieures, il comprenait au fur et à mesure ce qu’il pouvait apporter à ses maîtres : une présence affectueuse et loyale. Son but ultime, sa mission, purpose en anglais, étant de les rendre heureux.

Plus finaud que Beethoven, Baileybaileybailey, c’est son nom, est aussi intelligent que Max (cfActuailes n° 71), mais bien moins discipliné ! Ce qui conduit à quelques situations cocasses mais vraisemblables. En fait, ce qui fait la valeur ajoutée de ce film, c’est que, hormis la réincarnation qui est le prétexte à la romance qui se joue en parallèle, tous les agissements de ces chiens sont réalistes : nos amis à quatre pattes sont têtus et « pot de colle » ! Le champ de leurs bêtises est aussi grand que l’attachement qu’ils éprouvent pour leur maître ! 

Baileybaileybailey pense, en voix off, et ses pensées, sa vision des choses, sont celles d’un chien. Chacun à sa place !

 

Catherine Bertrand

 

Actuailes n° 81 – 14 février 2018




Imprimer