facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les mesures prises à la suite des attaques terroristes (28/01/2015)

Les mesures prises à la suite des attaques terroristes (28/01/2015)

09-06-2015 à 21:26:44

Apprendre avec l’actualité (28/01/2015)

Les mesures prises à la suite des attaques terroristes

À la suite des attaques terroristes du début de l’année (voir Actuailes n° 28), les plus graves ayant frappé notre pays, plusieurs décisions ont été prises par le président de la République et le gouvernement pour lutter contre le terrorisme et éviter que de tels événements ne se reproduisent :

  • Détection des terroristes potentiels : développement de la surveillance de l’Internet et de la lutte contre la cybercriminalité*. Il s’agit notamment de trouver les sites Internet incitant au terrorisme, puis de les bloquer et les fermer. 

 

  • Redonner le sens du service au pays : développement du service civique*. Le président de la République souhaite qu’il soit effectué par 150 000 jeunes en 2017 (45 000 prévus en 2015).

 

  • Accentuation de la lutte contre le terrorisme : surveillance de 3 000 personnes connues des services de police et réputées dangereuses. Pour cela, des emplois (2 680 au total) vont être créés dans la police, la justice et les services de renseignements. De nouvelles armes, ainsi que du matériel informatique, vont être achetées pour contribuer à cette lutte.

 

  • Développer la protection de notre pays : baisse de la suppression d’emploi dans les armées. Le président de la République a décidé de supprimer 26 000 postes d’ici 2019, au lieu des 33 500 prévus, et donc d’en conserver 7 500.

 

  • Apprentissage à l’école : dès la rentrée du mois de septembre 2015, des cours de transmission des valeurs de la République (la liberté, l’égalité, la fraternité, la citoyenneté, la laïcité, le respect de l’autorité, respect des diversités d’opinion) seront programmés. Il est aussi prévu de créer une journée de la laïcité* : la date retenue est le 9 décembre. Le renforcement de la maîtrise de la langue française est également attendu. Pour cela, dès la classe de CE2, une évaluation sera effectuée pour détecter les élèves ayant des difficultés dans l’apprentissage de notre langue, et mettre en place des aides pour les faire progresser. En parallèle, des cours d’enseignement moral et civique seront dispensés.

*cybercriminalité : la cybercriminalité regroupe l’ensemble des infractions à la loi commises sur un réseau informatique, qui est la plupart du temps l’Internet. Elle peut avoir plusieurs formes : le piratage de sites Internet, le vol de codes ou données confidentielles, le vol d’argent ou alors l’incitation à la haine ou au terrorisme. Par exemple, le vol d’un numéro de carte bleue avec sa date de validité, permet d’acheter sur l’Internet à la place du vrai détenteur. Dans le cadre des attaques terroristes, il s’agit précisément de lutter contre les sites Internet qui soutiennent les islamistes et invitent à mener des attaques terroristes en France.

Qu’est-ce qu’une cyberattaque ?

Une cyberattaque est une attaque informatique lancée par des cyberpirates (ou « hackers »), souvent à partir d’un pays étranger, dans le but de bloquer l’accès à certains sites Internets ou d’en récupérer des données confidentielles. À la suite des caricatures de Charlie Hebdo représentant à nouveau le prophète Mahomet, plusieurs sites Internets en France ont été victimes d’une cyberattaque provenant de pays arabes (Tunisie, Syrie…) en signe de représailles. Par exemple, sur le site Internet d’une mairie, le drapeau français a été remplacé par le drapeau noir de l’État Iilamique.

*Service civique : le service civique est un engagement volontaire au service de la France, pour une durée déterminée. Depuis la suspension du service militaire (1996), il en existe deux formes :

  • « l’engagement de service civique » : pour les personnes de 16 à 25 ans et d’une durée de six à douze mois ;
  • « le volontariat de service civique » : pour les adultes à partir de 26 ans et sans limite d’âge, la durée peut atteindre deux ans.

Les personnes volontaires peuvent s’engager au profit d’une association ou de métiers dans l’éducation, l’environnement, la culture, le sport… Certaines personnes vont par exemple effectuer un service civique au sein des sapeurs pompiers ou aider des écoliers en difficultés.

 

*laïcité (voir Actuailes n°28) : principe qui distingue le pouvoir politique et les religions. D’après ce principe, l’État doit rester neutre, ne favoriser aucune croyance et ne placer aucune opinion au-dessus des autres. Mais il doit également permettre la liberté de culte (pouvoir pratiquer sa religion) et la liberté de conscience (chacun est libre de croire ce qu’il veut).




Imprimer