facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Macron/Le Pen : libéralisme versus protectionnisme

Macron/Le Pen : libéralisme versus protectionnisme

03-05-2017 à 20:02:13

Le désaccord entre le projet de société du candidat d’En Marche et celui de Marine Le Pen s’exprime également de façon flagrante à travers leurs programmes économiques, antagonistes. 

Ce sont sans doute les programmes économiques les plus opposés, dans l’histoire des élections présidentielles de la Ve République. Le contraste est en effet saisissant entre la vision libérale et européiste d’Emmanuel Macron et celle au contraire protectionniste1 et souverainiste de Marine Le Pen.

Le point d’achoppement pour les deux candidats tourne autour du rapport à l’Union européenne. Le leader du mouvement En Marche souhaite, en effet, renforcer la coopération et l’intégration européennes en proposant la création d’un poste de ministre de l’économie et d’un parlement pour la zone euro. À l’opposé, Marine Le Pen fait de la sortie de l’euro et de l’Union européenne son cheval de bataille, condition d’une réappropriation de la souveraineté monétaire et économique de la France. À noter que cette sortie aura pour préalable un cycle de négociations avec les institutions européennes, lequel sera conclu par un référendum.

Les deux candidats font des propositions à destination des Français les plus modestes : ainsi, Emmanuel Macron propose d’augmenter le pouvoir d’achat des employés les moins bien payés de 100 euros par mois quand Marine Le Pen prévoit une baisse de l’impôt sur le revenu de 10 % pour les revenus les plus modestes.

Autre point de désaccord, la place de l’État. Emmanuel Macron réclame une simplification du droit du travail et une suppression de 120 000 postes dans la fonction publique. De son côté, Marine Le Pen veut un État stratège, capable à la fois de prendre des parts au capital d’une entreprise en difficulté, voire en faillite, et d’imposer une taxe sur l’embauche de salariés étrangers et à destination des entreprises ayant choisi de délocaliser leurs usines à l’étranger. Autre mesure phare du programme de la candidate du Front National, et symbole du patriotisme économique qu’elle veut incarner, l’instauration d’une taxe sur les produits importés, qui permettra de financer une prime de pouvoir d’achat de 80 euros pour les petits revenus.

Vous souhaitez réagir ? Contactez-moi : echodeleco@actuailes.fr

 

1. Le protectionnisme est une politique économique interventionniste, menée par un État ou un groupe d’États, consistant à protéger l’économie d’un pays contre la concurrence étrangère (Définition Wikipedia).




Imprimer