facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Night at the Museum

29-02-2016 à 16:03:56

Toujours entre deux emplois précaires, inventeur raté, divorcé, et sur le point de devoir quitter son appartement, Larry (Ben Stiller) accepte le premier emploi qu’on lui propose : gardien de nuit du musée d’Histoire naturelle de New York.
Peu amateur de musée et d’histoire en particulier, c’est donc sans enthousiasme qu’il endosse son uniforme, et sans conviction qu’il s’installe à son poste la première nuit. Mais le musée abrite une œuvre très particulière... une tablette magique qui permet à toutes les pièces exposées de s’animer !
Mi-fantastique, mi-comédie, si la mise en place du premier volet est un peu longue, le spectateur, petit ou grand, plonge dans le merveilleux : un tyranno-saure très joueur, une statue de l’île de Pâques qui fait des bulles, des soldats de plomb qui se livrent à de gigantesques batailles comme en rêveraient tous les collectionneurs de figurines... Larry va devoir rouvrir ses livres pour maitriser tout son monde et affronter des voleurs, puis un ancien pharaon (La Nuit au musée 2, 2009), et enfin trouver le moyen d’empêcher la corrosion de cette fameuse tablette (La Nuit au musée 3 : le secret des pharaons, 2014).

Réalisé en 2006 par Shawn Levy (qui nous a donné une version moderne et plutôt réussie de Treize à la Douzaine en 2003), ce premier opus est un film sans prétention, mais bien rythmé et assez drôle, même si, comme dans tous les films américains de ce genre, il y a toujours une séquence bien-pensante, voire un discours lénifiant ! Les suivants sont du même acabit, on y retrouve pratiquement les mêmes personnages (toujours interprétés par Robin Williams, ou encore Owen Wilson) qui ont tissé des liens au fil de l’histoire et forment une équipe soudée et convaincante.
Forcément le concept est éventé et ce sont les effets spéciaux qui prennent le relais, voir le dessus. L’ensemble reste toutefois très divertissant et les trouvailles du dernier opus avec leurs clins d’œil et caméo* donnent définitivement envie de trainer dans les salles parfois poussiéreuses des musées d’Histoire naturelle... Le principal est d’éviter de tomber sur Attila et Laar !

*Caméo : (du terme italien cammeo ou camée, silhouette de profil gravée) c’est l’apparition fugace
dans un récit, d’un acteur, du réalisateur ou d’une personnalité, déjà célèbre.
Ceux d’Hitchcock sont devenus sa signature (cf. Actuailes n° 15).




Imprimer