facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les gilets jaunes vont-ils réussir leur pari ?

Les gilets jaunes vont-ils réussir leur pari ?

14-11-2018 à 07:13:00

Peut-être as-tu vu un gilet jaune posé à l’avant de certaines voitures ? Il est pourtant généralement rangé sous un siège en cas d’accident. Alors que se passe-t-il en France cette semaine ?

Colère contre le prix de l’essence

Depuis de nombreuses années, le gasoil coûtait en France moins cher que l’essence normale. Beaucoup de Français ont donc décidé d’acheter une voiture diesel, surtout ceux qui font de longs trajets pour aller travailler ou qui utilisent un véhicule dans le cadre de leur métier : artisans, routiers, taxis, ambulanciers… Mais certains chercheurs pensent que le gasoil est responsable de certaines maladies pour les personnes qui respirent un air pollué par ces voitures. Le gouvernement a donc décidé d’augmenter les taxes sur les voitures diesel, dont le prix au litre a beaucoup augmenté.

 

Une organisation spontanée

Il semble que tout soit parti de deux chauffeurs de camions de la région parisienne. Spontanément, de nombreuses personnes ont rejoint ce mouvement et proposé d’organiser des actions. Les organisateurs ne semblent pas liés à des syndicats ou des partis politiques. Ils utilisent les réseaux sociaux comme Facebook pour communiquer et les parkings de supermarchés pour se réunir. Leur but est, ce samedi 17 novembre, de bloquer des routes ou des autoroutes afin d’exprimer le mécontentement des automobilistes. Cela ressemble un peu au mouvement des bonnets rouges qui, en Bretagne, avaient manifesté en 2013 contre l’installation de taxes. À ce jour, on dénombre plusieurs centaines de projets dans toute la France, avec des différences entre régions. Ainsi, la Normandie et le Sud-Est semblent les régions les plus actives.

Quel que soit le succès de ces manifestations, qui se veulent pacifiques, les gilets jaunes ont déjà atteint un premier but en faisant parler de la hausse du prix des carburants. D’ailleurs, des supermarchés ont décidé de les vendre moins cher. Mais ce ras-le-bol n’est-il pas plus large ? Il concernerait finalement l’ensemble des hausses d’impôts et de sujets polémiques, comme par exemple les radars.

Julien Magne

Actuailes n°91 - 14 novembre 2018




Imprimer