Logo
L’hiver arrive, à vos tablettes !

L’hiver arrive, à vos tablettes !

27-11-2018 à 22:22:00

Je ne sais pas pour vous mais, quand le thermomètre descend, l’appel du carré de chocolat noir se fait sentir. Et ça n’est pas étonnant !

Le chocolat donne de l’énergie ! Il contient environ 500 kcal pour 100 grammes (de chocolat noir), c’est-à-dire deux fois plus que 100 grammes de pain. Ne pas en abuser donc, mais c’est un excellent carburant pour notre cerveau qui aime beaucoup les sucres !

Il n’apporte pas de cholestérol (des « mauvaises graisses »). C’est vrai pour le chocolat noir, fait avec du beurre de cacao, qui limite au contraire l’absorption de mauvais cholestérol par l’intestin et donc les risques vasculaires qui vont avec (celui-ci bouche les artères et peut provoquer des accidents au niveau du cœur ou du cerveau). En revanche, le chocolat au lait contient des graisses animales et fait donc augmenter le cholestérol (désolée pour cette mauvaise nouvelle).

Il permet de lutter contre le stress et l’anxiété, grâce à de nombreuses molécules comme la sérotonine, la phényléthylamine ou la tyramine par exemple, qui stimulent le système nerveux central (le cerveau), diminuent le stress et luttent même contre la dépression nerveuse (une maladie de l’humeur qui provoque une tristesse chronique). Ces mêmes molécules améliorent les performances de nos muscles ! (D’où l’expression : « Avoir des tablettes de chocolat » ?)

Il contient beaucoup de magnésium, lui aussi antidépresseur, mais aussi du fer et du phosphore, et même – incroyable mais vrai – du fluor qui est nécessaire à nos dents pour éviter les caries (ce que nous ont caché tous nos dentistes !). N’oublions pas que nous parlons toujours de chocolat noir à 70 % de cacao, car dans le chocolat au lait il y a plus de sucre dont nos dents ne raffolent pas…

Le seul hic, c’est que le chocolat contient aussi de la caféine qui maintient réveillé et stimule le cerveau, donc à éviter avant de dormir (en revanche, le matin…).

Il est intéressant de savoir que le chocolat favorise le reflux gastro-œsophagien : c’est le fait que les aliments remontent de l’estomac vers la bouche, parce que le chocolat relâche le muscle qui ferme le haut de l’estomac (qu’on appelle un sphincter) : quand ça remonte, ça brûle et c’est désagréable ; à éviter donc chez les personnes déjà soignées pour un reflux. Pour finir, il contient de la tyramine qui peut provoquer des migraines, comme le vin blanc par exemple. Les migraineux ne doivent donc pas en abuser…

En somme, en cette période où l’on a envie de retrouver du tonus, de lutter contre la déprime du soir qui tombe ou du vent glacé, bref, de se faire du bien : le chocolat (noir !) semble tout indiqué. Et si je ne peux pas vous le prescrire, en tous cas, je vous le recommande !

 

Anne-Sophie Biclet

 

 Actuailes n° 92 – 28 novembre 2018


chocolat tyramine énergie


Imprimer