Logo
Sur les pas de saint Charbel

Sur les pas de saint Charbel

28-11-2018 à 06:23:38

Journal de bord d’un pèlerinage inoubliable, accompli par neuf jeunes de Toulon, accompagnés par 
SOS-Chrétiens-d’Orient.

1er jour : bienvenue au Liban !

Nous arrivons à Beyrouth à 4 h du matin ! Après la messe, direction le Sud-Liban pour admirer le site archéologique de Tyr, où la porte de l’empereur Hadrien se dresse encore devant nous ! Dans le ciel, nous voyons passer des avions israé-liens. Le soir, nous visitons une fonderie de verre, artisanat traditionnel de Tyr ; puis, nous dégustons des plats libanais succulents (cha-warma, falafel, taboulé...).

2e jour : une incroyable rencontre

Nous avons la chance d’être reçu par Grégoire III Laham, patriarche émérite de l’Église melkite. Il nous exhorte : « Une Église sans jeunes n’a pas d’avenir ; un jeune sans l’Église n’a pas d’avenir. » Nous partons ensuite vers le Chouf, où vivent les fiers Druzes. Au monastère du Saint-Sauveur, un vieux moine nous apprend la signification du terme « melkite » : « de rite byzantin et de langue arabe ». En traversant la plaine de la Bekaa, nous devinons la frontière avec la Syrie et voyons les camps de réfugiés. Nous passons la soirée avec des adolescents libanais dans un village, Bechwet, où Marie a réalisé des miracles.

3e jour : le village de saint Charbel

Nous traversons le mont Liban pour atteindre un col incroyable qui surplombe la Vallée sainte, la Qadisha ! C’est ici qu’est né Charbel au XIXe siècle. Nous visitons son village, Bqa Qafra, et sa maison. L’après-midi : découverte du monastère maronite Saint-Antoine, où nous voyons des grottes où vécurent des ermites. Toute la vallée est truffée d’ermitages !

4e jour : excursion dans la Qadisha

Après quelques heures de marche dans un décor somptueux, sur des chemins à flanc de falaise, nous découvrons un ermitage accroché à la montagne. Dieu semble nous parler. Notre chemin nous amène ensuite au magnifique monastère de Qannoubine où la messe sera célébrée par notre aumônier. C’est sûr, cette vallée est vraiment sainte !

5e jour : Annaya, « au-dessus du monde »

Nous quittons la Qadisha pour visiter Annaya, où vécut Charbel. Il se retira du monde pour mieux se rapprocher de Dieu. Nous nous recueillons devant son tombeau. De très nombreux Libanais viennent ici se ressourcer auprès du saint. Nous repartons avec des flacons d’huile aux vertus miraculeuses. Notre pèlerinage touche aussi à sa fin : difficile de quitter ce lieu sans y laisser une partie de soi-même.

6e jour : Harissa, la montagne des couvents

À Harissa, nous visitons la magnifique église Saint-Paul : un prêtre melkite nous explique le sens des icônes et des mosaïques. À Charfeh, un prêtre syriaque nous montre des manuscrits très anciens, dont l’un date du VIIe siècle ! Nous passons notre dernière soirée à Beyrouth, dans une famille franco-libanaise à l’hospitalité incroyable, que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Le Liban, si petit par la taille, mais avec une histoire si riche ! C’est ici qu’un géant est né, a vécu, un grand saint, saint Charbel !

Aurélien Istre, 14 ans

 Actuailes n° 92 – 28 novembre 2018


liban


Imprimer