facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L’Homme qui marche II Alberto Giacometti (1901-1966)

L’Homme qui marche II Alberto Giacometti (1901-1966)

16-01-2019 à 08:12:04

 

Un homme marche. Sa silhouette est filiforme, comme esquissée, et sa maigreur, extrême. Deux jambes immenses étirent le personnage, qui semble avancer d’une étonnante démarche, en un équilibre fragile : ses genoux restent raides et les deux bras, s’ils sont légèrement pliés, sont maintenus le long du corps, dans une position identique, ne reproduisant pas l’effet de balancier normalement utilisé pour se déplacer. La tête est dans l’exact prolongement de la jambe gauche et du buste, dans une position penchée qui semble entraîner le corps tout entier vers l’avant.

Ses pieds paraissent d’une taille disproportionnée par rapport à la finesse des membres. Ils sont comme englués dans une glaise épaisse et collante, ce qui n’empêche pas la frêle figure d’avancer. Les mains, traitées de la même manière, ne laissent distinguer aucun doigt.

De cette morphologie déformée par l’étirement, le spectateur garde surtout la sensation de mouvement donnée à ce personnage. Homme qui n’a presque plus d’enveloppe humaine tellement son corps décharné est réduit à l’essentiel, il ne peut être identifié à personne. Son visage est représenté flou et sans détail. Nous ne pouvons pas déterminer s’il est habillé ou nu ; il n’apparaît être ni l’un ni l’autre.

Giacometti a sculpté du plâtre, une matière très malléable, sur une armature de fer. L’œuvre est réalisée grandeur nature, ce qui en fait un travail de grande taille. Cette base a ensuite été utilisée pour réaliser des statues en bronze. La matière ne présente pas une surface lisse, mais bosselée et inégale.

Comme souvent dans les bronzes, il existe plusieurs originaux, puisque le moulage réalisé à partir de l’original peut être réutilisé.

Il était prévu que cette statue soit installée devant le siège d’une banque à New York. Le projet n’ayant pas abouti, la dizaine d’exemplaires fondus est désormais détenue par des musées.

 

Sophie Roubertie

 

Actuailes n° 94 – 16 janvier 2019

 

 

 

 


alberto giacometti l’homme qui marche ii


Imprimer