facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le bazar dans nos familles

Le bazar dans nos familles

02-04-2019 à 16:15:00

SE FORGER SA PROPRE OPINION

Il y a quelques semaines, l’Assemblée nationale a voté la suppression de la mention « père » et « mère » dans les formulaires scolaires au profit d’une dénomination qui serait plus égalitaire : « parent 1 » et « parent 2 ». Celle-ci résulte d’une volonté politique d’intégrer les couples homosexuels sans créer de discrimination du fait de leurs orientations sexuelles.

 

Nous vivons les conséquences directes de la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, qui avait divisé notre pays en 2013. Et comme le disait, lors de ces débats, un grand nombre d’opposants à cette loi, nous finirons par supprimer totalement les notions de père et de mère.

Mais, sous prétexte d’égalité ou de non-discrimination, il n’est pas admissible de supprimer ce qui fonde notre lien social. Car la famille en tant que première société nous permet de nous identifier à une filiation. Nous sommes tous le fruit d’un homme et d’une femme et nous disons que nous sommes « fils » ou « fille de... ».

Renier l’existence de l’altérité homme/femme, père/mère revient à rendre la filiation déshumanisée, sans origine.

Un père ou une mère, ce n’est pas un rôle culturel que la société leur a donné, c’est un fait profondément ancré dans notre nature. Nier cette différence, c’est refuser la différence qui existe entre un homme et une femme. L’égalité que nous devons défendre n’est pas un effacement de cette distinction. Il faut au contraire affirmer la différence entre un homme et une femme pour comprendre leur altérité et leur place dans la famille.

L’annonce de la suppression de la mention « père » « mère » au profit de « parent 1 » « parent 2 » a divisé la classe politique ; depuis le gouvernement a reculé. Pourtant ne nous étonnons pas si cette question revient sur la table dans quelques temps, car le problème fondamental est bien la manière de considérer l’homme, la femme et le mariage !

 

Baptiste Laroque

 

 

Actuailes n° 98 – 3 avril 2019

 


parent 1 parent 2


Imprimer