facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les États-Unis et les armes

Les États-Unis et les armes

30-04-2019 à 18:25:00

Aux États-Unis, 42 % des habitants vivent dans un foyer possédant une arme et plus de sept Américains sur dix ont déjà tiré avec une arme à feu.

 

Il y a dans ce pays 270 millions d’armes en circulation, soit plus d’un tiers de toutes les armes détenues dans le monde. Et il se vend cinq cents armes chaque jour, les munitions pouvant être achetées dans des supermarchés. Ce droit de détention d’une arme est garanti par la loi et plus précisément par le second amendement de la Constitution. Celui-ci a été adopté il y a plus de deux siècles afin de permettre aux citoyens de former des milices pour se défendre. C’est donc une liberté individuelle qui trouve son origine dès la création du pays par les pères fondateurs. L’autre argument est que les citoyens honnêtes doivent pouvoir se défendre contre les voyous ou les terroristes.

Des différences selon les États

Il existe de grandes différences selon l’endroit où vous habitez. Par exemple, dans douze États, il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour porter une arme dissimulée sous ses habits. Et dans quinze autres États le permis n’est qu’une formalité. Il s’agit surtout de ceux du centre et du sud des États-Unis. La loi est donc complexe et donne des règles différentes selon le type d’armes (pistolet, fusil…), la présence d’un chargeur et la visibilité ou non de cette arme.

Au Nevada par exemple, aucun texte n’indique le nombre d’armes et de munitions maximum que l’on peut acheter. Il est ainsi possible d’acheter une mitrailleuse, sous réserve qu’elle ait été construite avant 1986. À l’inverse à New York, il est quasiment impossible aux citoyens d’obtenir un permis de port d’armes.

Un débat qui agite les États-Unis

Les Américains sont très divisés sur le sujet. Et le débat revient régulièrement, dès qu’une nouvelle tuerie a lieu. L’actualité a de plus souligné que des massacres avaient eu lieu dans des écoles avec de jeunes adolescents. Une manifestation avait ainsi réuni, il y a un an, près d’un million de personnes pour demander une loi plus restrictive.

A contrario, Donald Trump n’entend pas changer la loi, mais au contraire la garantir, voire la renforcer, au nom de la liberté des Américains. Et on peut constater que d’autres pays veulent imiter le modèle américain pour résoudre des problèmes de violence. C’est par exemple le cas du Brésil où le nouveau président veut armer les gens honnêtes contre les voleurs. Et toi qu’en penses-tu ?

 

 

Julien Magne

 

Actuailes n° 99 – 1er mai 2019

 

 


armes états-unis


Imprimer