facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les élections européennes

Les élections européennes

14-05-2019 à 23:14:33

Peut-être avez-vous remarqué que la France se couvrait de panneaux métalliques 
devant accueillir des affiches électorales ? Ils sont surtout visibles à proximité des écoles 
ou des mairies, qui se transformeront, le 26 mai prochain, en bureaux de vote 
pour les élections européennes. Envie d’en savoir plus sur cette élection ?

 

Nombre de listes record

Il est assez facile de présenter une liste aux élections européennes. Beaucoup de petits partis se lancent donc dans cette campagne pour mieux se faire connaître : nous aurons donc trente-quatre listes pour élire soixante-dix-neuf députés européens !

Pour participer, il faut constituer une liste avec autant d’hommes que de femmes. Cette année, 2 600 candidats se soumettent au vote des Français. Âgés de plus de 18 ans, ils doivent être citoyens français ou membres d’un pays de l’Union européenne. Chaque liste doit payer l’impression des bulletins de vote, les affiches ou encore les frais de déplacement des candidats. Pour être remboursée, une liste doit obtenir plus de 3 % des votes.

Une campagne qui intéresse peu…

Pour avoir des députés, une liste doit faire plus de 5 % des voix. Le nombre d’élus sera ensuite calculé proportionnellement au nombre de personnes qui ont voté pour elle. Il n’y a qu’un seul tour. Jusqu’à présent, la campagne électorale semble peu mobiliser les Français. Cela peut tout d’abord s’expliquer par le fait que les Français maîtrisent mal le rôle d’un député européen. De plus, le nombre important de listes (record battu !) n’aide pas à saisir les enjeux de l’élection. Enfin, les Français connaissent mal les têtes de liste (le premier sur la liste), souvent jeunes. Ainsi, La République en marche (LREM, parti d’Emmanuel Macron) a comme tête de liste Nathalie Loiseau ; le Rassemblement national (RN, parti de Marine Le Pen) Jordan Bardella, âgé de 23 ans ; et Les Républicains (LR) François-Xavier Bellamy, un philosophe de 33 ans, adjoint au maire de Versailles.

Aux résultats incertains

Selon les sondages, deux listes font pour l’instant la course en tête, avec chacune environ 22 %. Il s’agit des listes de Nathalie Loiseau (LREM) et de Jordan Bardella (RN). La troisième place revient à François-Xavier Bellamy (LR) avec environ 15 %. Il reste encore dix jours aux électeurs pour faire leur choix en fonction de motivations différentes. Certains souhaiteront soutenir ou sanctionner la politique d’Emmanuel Macron. D’autres voudront envoyer un message sur l’avenir de l’Union européenne. Enfin, des électeurs voudront attirer l’attention sur des sujets précis comme l’écologie, la justice sociale ou l’immigration.

Finalement, le résultat dépendra de la capacité des candidats à mobiliser les Français. Car, à ce stade, le grand vainqueur pourrait être le parti des abstentionnistes, c’est-à-dire des Français que la politique n’intéresse plus et qui ne voteront pas. Résultats le 26 mai à 20 h.

 

Julien Magne

 

Actuailes n° 100 – 15 juin 2019

 


élections européennes 2019


Imprimer