facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La valeur de la vie : un bracelet de perles fines

La valeur de la vie : un bracelet de perles fines

28-05-2019 à 23:13:15

L’affaire Vincent Lambert a eu ces derniers jours un retentissement énorme. 
Ce drame m’invite à réfléchir sur la valeur de la vie humaine.

 

J’imagine un père qui veut faire plaisir à sa fille de dix-huit ans. Pour marquer cet âge, il lui offre un objet précieux. Dans l’écrin, la jeune fille découvre un bracelet de perles fines. Son père, affectueusement, passe le bijou à son poignet. La jeune fille comprend la portée du geste. Sans parole, son papa lui dit : « À toi, ma fille chérie, j’offre ces perles, car tu es “ma perle” ; je t’offre ce bijou, car tu es précieuse à mes yeux. » Émue aux larmes, elle ne sait plus si elle doit admirer le bracelet (qui lui va si bien) ou bien se pendre au cou de son cher papa (qui souvent l’agace), qui a su trouver comment toucher son cœur.

Les leçons d’un cadeau

Un cadeau se reçoit, il ne se refuse pas (« Garde-le, ton bracelet ! »). Un cadeau se reçoit avec gratitude, non avec dédain ou mépris (« Merci, mais il est moche, ce bracelet. »). Un cadeau nous honore : il signifie l’importance que nous avons aux yeux de celui qui nous gratifie (un bijou pour un être cher).

Un cadeau nous oblige : il suppose que nous soyons à la hauteur de ce que le cadeau signifie. La jeune fille au bracelet ne peut plus se comporter comme une enfant. Un cadeau révèle celui qui donne. Derrière les perles, la jeune fille découvre la tendresse de son père et son attention pour elle. Cette découverte est mille fois plus importante que le bracelet : « Mon père m’aime et il me l’a dit d’une manière qui ne souffre pas l’équivoque. »

La vie est un don

La vie est un cadeau qu’on reçoit. C’est le principal cadeau, car c’est celui qui permet de recevoir tous les autres cadeaux de l’existence. Si je n’existe pas, je ne peux rien recevoir. C’est la première perle parmi les autres perles qui formeront le bracelet de mon existence. Un cadeau ne se refuse pas. Nul n’a pouvoir de refuser la vie qu’il reçoit. Alors que, par caprice, la jeune fille pourrait refuser le bracelet, il est impossible à l’embryon dans le sein maternel de repousser le cadeau qui lui est offert.

Un cadeau nous honore : l’appel à l’existence est le plus grand honneur qui puisse nous être fait. Il est si grand qu’on ne le voit pas : tu as l’honneur de prendre place dans la société des hommes, l’honneur de partager la condition humaine. Un cadeau nous oblige : appelé à l’existence, je dois en accepter les exigences, me couler dans ce qu’impose la vie humaine, avec son lot d’épreuves et de joies.

En nous donnant la vie, nos parents (et Dieu qui est évidemment à la manœuvre pour cette grande œuvre) nous ont fait le plus beau présent qui soit : l’existence. La vie est un don très précieux, irremplaçable, qui chaque jour nous oblige au meilleur.

 

Père Augustin-Marie

 

 

Actuailes n° 101 – 29 mai 2019


vie vincent lambert


Imprimer