facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Airbnb ou « l’uberisation » de l’hôtellerie.

Airbnb ou « l’uberisation » de l’hôtellerie.

17-09-2019 à 21:28:00

Avec 8,5 millions de touristes français qui ont réservé 
leurs logements estivaux via la fameuse plateforme de réservation, la profession hôtelière est sérieusement concurrencée.

La digitalisation de l’économie continue de modifier en profondeur tous les secteurs d’activité. Et celui de l’hôtellerie ne fait pas exception. La montée en puissance d’Airbnb, plateforme communautaire payante de location et de réservation de logement, est la parfaite illustration de ce  phénomène d’ « uberisation1 » de l’économie.

Airbnb est une success story américaine. Tout commence en 2007 lorsque deux jeunes designers californiens, Joe Gebbia et Brian Chesky, ont l’idée de louer une chambre de leur appartement à San Francisco, constatant que toutes les chambres d’hôtel de la ville avaient été louées à l’occasion de la tenue d’un congrès de design. Ils commercialisent cette idée en créant un site qui propose la location à court terme de parties d’appartement, petit-déjeuner compris, à des personnes ne pouvant pas réserver de chambre pour cause de saturation du marché hôtelier : AirBed and Breakfast (traduction de « matelas gonflable et petit-déjeuner » en anglais) est né !

Ce concept original séduit les Américains et s’exporte à l’international en 2011 avec la création de bureaux à Paris, Londres, Copenhague, Moscou, Barcelone et Sao Paulo. Douze ans après sa création, l’entreprise américaine emploie 12 000 personnes à travers le monde, produit un chiffre d’affaires de près de 3 milliards d’euros et est présente dans 191 pays et 34 000 villes !

La recette de ce succès ? Tout d’abord, le prix, souvent 30 à 50 % moins cher que celui d’une chambre d’hôtel. Ensuite l’étendue de l’offre et la disponibilité. Le lien social également, qui permet une mise en relation avec le propriétaire, mais surtout une source de revenus parfois non négligeable pour ces personnes qui mettent leur logement à disposition. L’entreprise Airbnb, quant à elle, tire ses revenus des frais de réservation engagés pour toute transaction.

Mais la forte croissance d’Airbnb fait un tort considérable à la profession hôtelière, en captant le marché. Citons l’exemple de Paris qui dispose de près de 80 000 chambres d’hôtel alors que Airbnb propose 60 000 annonces sur sa plateforme, avec des prix plus compétitifs. Le secteur hôtelier est donc contraint de se remettre en question en améliorant son offre avec davantage de prestations et de qualité.

Le succès fulgurant d’Airbnb s’explique également par une législation différente selon les pays et peu contraignante, ce type de concurrence étant, à ses débuts, inédit. Pour autant, la résistance du secteur hôtelier et de certaines communes s’organise et contribue à mettre en place une législation plus contraignante, notamment en termes de fiscalité et de revenus pour le propriétaire.

 

  1. « Phénomène récent dans l’économie, consistant en l’utilisation de services permettant aux professionnels et aux particuliers de se mettre en contact direct, de manière quasi instantanée, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies » (Wikipedia). Les moyens technologiques qui permettent cette uberisation sont la généralisation du haut débit, des smartphones et de la géolocalisation.

Mikaël de Talhouët

Actuailes n° 103 – 18 septembre 2019

 

 

 

 

 


airbnb


Imprimer