facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Moulin dans le crépuscule Piet Mondrian (1872-1944)

Moulin dans le crépuscule Piet Mondrian (1872-1944)

02-10-2019 à 06:50:56

Le moulin est un grand classique de 
la peinture hollandaise. Et Piet Mondrian, originaire des Pays-Bas, reprend ici ce sujet, en lui apportant un éclairage particulier, celui du crépuscule.

Le soleil a déjà disparu à l’horizon, mais ses rayons laissent un ciel d’or, au-dessus d’un horizon de brume.

Le moulin est déjà dans l’ombre, ne nous laissant voir que sa silhouette. La tour, plus large au sol qu’en hauteur, est massive, bien ancrée dans la terre. Elle domine un paysage sans relief. Si la région s’appelle les Pays-Bas, la raison en est bien géographique.

Les ailes laissent une ombre plus légère. Leur armature en bois est bien visible. L’ensemble est symétrique et forme une croix très droite. On imagine le moulin à l’arrêt, aucun vent ne venant troubler son immobilité dans le calme du soir.

Le tableau se découpe en bandes horizontales qui en occupent toute la largeur : la partie du ciel encore bleue, le jaune vif du soleil couchant.

La brume du soir mêle bleus et roses, un peu éteints. D’un ruban recouvert de végétation, vert très sombre et brun, émergent quelques bosquets à proximité de la construction. Puis vient une rivière, dans laquelle se reflète le moulin et, pour finir, en bas du tableau, le soleil couchant colore de ses rayons une bande de terre.

Les couleurs et leur disposition sont une interprétation de la nature, l’atmosphère du soir est bien rendue, sans reproduire la réalité d’un paysage. L’artiste nous transporte un peu dans un rêve…

Piet Mondrian est aujourd’hui plus connu pour ses tableaux aux figures géométriques, lignes noires et aplats de couleurs vives. Pourtant, il continuera toute sa vie à peindre des sujets figuratifs, en particulier des fleurs. Il dit qu’il en peignait une par jour, tous les matins, comme un musicien fait ses gammes, montrant ainsi en quelle estime il tenait le travail régulier de l’artiste.

Sophie Roubertie

 Actuailes n° 104 – 2 octobre 2019

 


moulin dans le crépuscule piet mondrian


Imprimer