facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Retrait des troupes américaines en Syrie

Retrait des troupes américaines en Syrie

16-10-2019 à 05:58:55

Dimanche 6 octobre, le président Donald Trump a annoncé le retrait des soldats américains du nord de la Syrie. Les Turcs en ont immédiatement profité pour attaquer leurs ennemis kurdes.

Des alliés efficaces 
des Américains

Les Kurdes sont réputés très bons combattants. C’est la raison pour laquelle les Américains ont décidé d’en faire leurs principaux alliés contre Daesh et les groupes islamistes de Syrie et d’Irak. Ils leur ont donc fourni des armes et des munitions. Des soldats des forces spéciales américaines combattaient à leurs côtés contre les djihadistes. Les Kurdes ont ainsi participé de manière très efficace aux défaites de l’État islamique et ont eu de nombreux morts et blessés dans les combats.

Pourquoi cette trahison ?

L’annonce de Donald Trump de retirer ses soldats du nord de la Syrie est une mauvaise nouvelle pour ses alliés kurdes. Car ce retrait signifie que la Turquie peut lancer une offensive contre les Kurdes sans risquer de froisser les Américains, qui gardent tout de même la plus grosse armée du monde. Donald Trump a été très critiqué pour cette décision, même au sein de son propre camp. Ce retrait est toutefois une promesse de campagne du président américain, qui s’était engagé à ramener à la maison les soldats américains partis pour des guerres lointaines. Or, il n’y arrive pas en Afghanistan et souhaite donc réussir en Syrie.

De plus, la Syrie n’est désormais plus une priorité pour les Américains, qui considèrent que Daesh a été vaincu. Enfin, Donald Trump estime qu’en ayant livré beaucoup d’armes aux Kurdes les Américains ont déjà fait beaucoup et que c’est désormais aux Kurdes de se débrouiller tout seuls.

Quelle suite ?

La première conséquence est une crise humanitaire. En effet, beaucoup de civils fuient l’armée turque, qui est accompagnée de groupes djihadistes. Cela arrange d’ailleurs les Turcs qui veulent installer dans cette zone des populations non kurdes. La seconde conséquence est la fuite de centaines de prisonniers djihadistes. En effet, les Kurdes en avaient appréhendé beaucoup et les détenaient dans des prisons qui ne sont désormais plus gardées. Enfin, les Américains envoient une nouvelle fois un très mauvais message à ceux qui voudraient être leurs alliés. En effet, ils montrent qu’une fois leurs intérêts assurés ils n’hésitent pas à trahir ceux qui se sont engagés pour eux.

Le savais-tu ?

Les Kurdes un peuple sans État

Les Kurdes sont plusieurs millions répartis entre la Turquie, la Syrie, l’Irak 
et l’Iran. Ils souhaitent pour la plupart créer un État kurde, mais ces pays 
le refusent catégoriquement.

Julien Magne

Actuailes n° 105 – 16 octobre 2019


syrie kurdes turcs


Imprimer