facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La Guerre des boutons

La Guerre des boutons

16-10-2019 à 06:48:45

« Si j’avais su, j’aurais pô venu », vous connaissez ? C’est une des répliques de l’adorable Tigibus dans La Guerre des boutons. Adapté du roman de Louis Pergaud (1912), le film d’Yves Robert1 de 1962 est un classique que les remakes successifs n’ont jamais réussi à égaler. 

 

Dans la France paysanne des années 1950, les enfants de deux villages voisins se livrent une guerre féroce ! Leur butin ? Des boutons et des bretelles ! Cela ne paraît pas si terrible… et puis ces garçons ont une telle liberté : ils chassent, ils attrapent des vipères, ils construisent de vraies cabanes, ils rentrent tard après avoir battu la campagne, sales et échevelés, organisent des expéditions de nuits… Le bonheur ! Si le film a connu très vite un grand succès auprès du public, c’est parce qu’à sa sortie les spectateurs, même citadins, se sentaient proches de cette vie rurale. S’il est devenu un classique aujourd’hui, c’est parce qu’il décrit un monde disparu.

En effet, pour la plupart d’entre nous, il n’est plus question d’aller chercher son lait frais à la ferme, d’emprunter le tracteur de son père, d’attraper des vipères ou de chasser le renard ! Et – fort heureusement ! – disparues les « trempes », interdits les lance-pierres, honni le petit verre de gnôle pour requinquer un enfant de 6 ans !

Le cadre est désuet, mais les personnages sont d’une candeur rafraîchissante. Les répliques fusent, pleines de bon sens et d’humour. Pas de manichéisme dans ce film, pas d’horribles tortionnaires contre de pauvres petites gentilles victimes, grands et petits ne sont ni tout bons ni tout mauvais : ils sont humains ! 

 

Catherine Bertrand

Actuailes n° 105 – 16 octobre 2019


la guerre des boutons


Imprimer