facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le Premier ministre israélien dans l’impasse

Le Premier ministre israélien dans l’impasse

27-11-2019 à 03:23:14

Sommes-nous à la fin d’une ère en Israël ? Le pays vit une grave crise politique alors qu’il ne parvient pas à se doter d’un gouvernement et que Benjamin Netanyahu est poursuivi par la justice. L’homme fort qu’est le Premier ministre en place se défend bec et ongles, mais il semble non seulement sur le point de laisser les rênes du pouvoir mais aussi d’être emprisonné. Les semaines qui viennent seront déterminantes.

 

Le « roi Bibi »1 est mis en examen, mais reste déterminé à se battre. Ce 21 novembre, Benjamin Netanyahu a été inculpé pour corruption, fraude fiscale et abus de confiance dans trois affaires distinctes et risque plus de dix ans de prison. Combatif comme à son habitude, il a refusé de démissionner et a décidé de contre-attaquer en dénonçant une tentative de « coup d’État ».

 

Un Premier ministre affaibli dont les soutiens commencent à se dérober. Tout d’abord, le chef du gouvernement qui cumule plusieurs portefeuilles (ministères) devrait se les voir retirer en raison des poursuites dont il est l’objet. Mais surtout, au sein même du Likoud, son propre parti politique, des voix discor-dantes commencent à demander son retrait.

 

Le pays peine à se doter enfin d’un gouvernement soutenu par l’Assemblée. À l’issue des élections anticipées d’avril puis de septembre dernier, ni M. Netanyahu, ni Benny Gantz, son rival, ne sont parvenus à rallier le nombre de députés de la Knesset (le Parlement Israélien) nécessaire à former un gouverne-ment. En conséquence, selon la Loi, c’est aujourd’hui au Parlement lui-même de trouver un nouveau chef de gouvernement qui puisse être appuyé par une majorité suffisante. Ils ont trois semaines. À défaut, une troisième élection sera organisée cette année.

 

C’est une crise majeure pour la démocratie israélienne ! Pour la première fois, un chef de gouvernement en exercice défie la justice du pays en refusant de céder le pouvoir et en affirmant faire le procès de ses juges et des enquêteurs. Au delà des considérations politiques et judiciaires, cet épisode illustre la mauvaise santé actuelle de cette démocratie.

 

  1. C’est le surnom du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

 

Abu Nuwas

 

Actuailes n° 107 – 27 novembre 2019


benjamin netanayhu israël


Imprimer