facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le dindon de la farce et l'électricité

Le dindon de la farce et l'électricité

11-12-2019 à 07:54:41

Jeudi 28 novembre, loin des publicités pour le Black Friday, les Américains s’adonnaient à une plus ancienne tradition : Thanksgiving. Cette fête a un point commun avec Noël : ce jour-là, la coutume veut qu’on mange de la dinde.

C'est justement ce qu’un personnage célèbre avait prévu à son menu en 1749, dans un courrier où il décrit ses expériences scientifiques sur l’électricité. Il suggère de tuer et rôtir une dinde à l’électricité. Ce qui n’apparaissait que comme une plaisanterie, son auteur a pourtant bien essayé – et réussi – un an plus tard, à le faire. Son nom ? Benjamin Franklin.

La plupart des gens ont entendu parler de lui, soit pour son rôle politique (il a contribué à la déclaration d’indépendance des États-Unis et négocié le soutien de la France), soit pour ses expériences scientifiques. Sa légende la plus connue est celle d’un inconscient lançant un cerf-volant armé d’une pointe métallique en plein orage pour démontrer que la foudre est un phénomène électrique.

On n’a aucune preuve que Franklin ait réellement effectué cette expérience, cependant ses théories ont inspiré d’autres chercheurs, en particulier le Français Thomas-François Dalibard, qui a traduit les écrits de Franklin et prouvé ses affirmations le 10 mai1752 à Marly-la-Ville, en utilisant une grande barre de fer pointue pour attirer la foudre. Grâce à Dalibard, l’Américain est rapidement devenu célèbre en France ! Vous pouvez sans doute deviner la suite : ces expériences ont permis l’invention du paratonnerre. Franklin contribua lui-même à en installer plusieurs.

Ses travaux sur l’électricité ont été très importants, à tel point que Franklin a dû donner des noms à certains objets ou phénomènes qu’il a observés : c’est ainsi qu’on lui attribue l’invention des mots positif/négatif, charge/décharge, condensateur… et batterie !

Et notre dinde dans tout ça ? 

Persuadé qu’il pouvait tuer des animaux avec l’électricité, Franklin passa l’année 1750 à soumettre ses volailles à des décharges électriques, en utilisant des bouteilles de Leyde. Une bouteille ne suffisant pas, il en a relié deux. En voulant montrer sa découverte en public le 23 décembre 1750, c’est lui qui a reçu la charge dans son bras, et est resté sonné toute la soirée. L’histoire veut que cette dinde-là se soit enfuie.

Mais une fois de plus, ce sont les Français qui ont saisi tout le sel de sa démonstration : ils ont découvert que le choc électrique permettait de garder la viande plus tendre ! Trois cent soixante ans plus tard, nous n’avons pas fini de le remercier en nous régalant.

R.-J. Quatrejas

    Actuailes n° 108 – 11 décembre 2019


électricité


Imprimer