facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Deux Lions à l’affût dans la jungle Henri Rousseau (1844-1910)

Deux Lions à l’affût dans la jungle Henri Rousseau (1844-1910)

11-12-2019 à 08:40:58

La nature est ici étrange… Les botanistes ne s’y retrouveraient pas, car il est fort peu probable que les spécimens de végétaux représentés puissent être retrouvés dans la jungle, ni même qu’ils aient un jour existé. Cette terre exotique est imaginaire. Les feuilles sont peintes de manière appliquée, bien rangées les unes à côté des autres.

 

Les lions eux-mêmes, ou plutôt un lion et une lionne, sont tout droit sortis de l’imagination d’Henri Rousseau. On n’aperçoit que leurs têtes, moustaches et oreilles dressées, les corps sont cachés. Éloignés l’un de l’autre par de hautes plantes vigoureuses, coincés en bas du tableau, ils semblent un peu perdus et ouvrent de grands yeux. Est-ce pour faire comprendre au spectateur attentif qu’ils sont prêts à bondir sur le gibier qu’ils convoitent ? Mais pourraient-ils vous faire vraiment peur si vous vous trouviez en face de ces fauves ? Ils sont plus subjugués que féroces.

En cherchant bien, vous trouverez un oiseau perché sur une branche.

L’horizon semble bouché par un mur de végétation, dense et sans issue. L’ensemble est peint presque sans perspective, d’une façon qui apparaît un peu maladroite, voire enfantine.

La palette est resserrée autour d’un camaïeu de verts, allant d’un vert très clair à des teintes proches du noir, en passant par des nuances de verts tendres. Un peu de jaune apporte de la lumière au tableau.

Le peintre est le plus souvent appelé sous le vocable du « Douanier Rousseau », car il était employé à l’octroi1 de Paris. Autodidacte, sans aucune connaissance technique, il a d’abord peint pour son plaisir, sans considérer qu’il était un grand artiste. Pendant longtemps, ses toiles naïves n’ont eu aucun succès, puis elles ont plu à quelques collectionneurs, ce qui l’a incité à persévérer dans ce style.

1. L’octroi est un impôt que l’on percevait sur certaines marchandises à l’entrée des villes.

 

Sophie Roubertie

Actuailes n° 108 – 11 décembre 2019


henri rousseau


Imprimer