facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Des collégiens entrepreneurs

Des collégiens entrepreneurs

12-02-2020 à 06:18:00

Des collégiens de Rueil-Malmaison ont conçu un objet avec une imprimante 3D dans le cadre d’une mini-entreprise. Éléonore, responsable des relations avec la presse, nous présente cet ambitieux projet.

Pouvez-vous nous parler de votre invention ?

Nous sommes une classe de vingt-deux élèves de 3e du collège Saint-Charles-Notre-Dame de Rueil-Malmaison (92) qui vient d’inventer un objet innovant et créatif en forme de stylet. Baptisé PenScreen, ce produit de la taille d’un stick à lèvres permet de nettoyer les verres de lunettes et les écrans de téléphones grâce à une mousse en microfibre et sert en outre de support de téléphone portable.PenScreen possède un bouchon afin que la mousse nettoyante reste toujours propre. De plus, il est peu encombrant en raison de sa taille réduite et ne risque pas d’être égaré grâce à l’anneau qui lui permet d’être attaché à un trousseau de clefs. Notre slogan est : « Si tu veux du clean, y a PenScreen ! » Comment l’avez-vous créé ?

Conçu grâce au logiciel Solidworks et fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D et en filaments recyclés à partir de pots de yogourts, le produit est écoresponsable. Il sera proposé en plusieurs couleurs, au tarif de quatre euros et disponible prochainement sur différents salons et via les réseaux sociaux. La plus grande partie des bénéfices sera reversée à l’association Parlez-moi d’autisme.

Pourquoi avoir créé ce produit ?

Ce produit s’inscrit dans le cadre du projet Entreprendre pour apprendre (EPA) qui consiste en la création d’une mini-entreprise par des élèves de collège ou de lycée, afin de découvrir le monde de l’entreprenariat.

La mini-entreprise PenScreen est parrainée par des entreprises et des organisations telles que BNP Paribas Cardif et le département des Hauts-de-Seine. Pour vous procurer PenScreen et soutenir le projet de ces collégiens, contactez-les sur les réseaux et par mail.

Comment s’est déroulée la création de votre mini-entreprise ?

Nous avons fait un voyage d’intégration en septembre pendant une semaine près de Chamonix avec une randonnée de deux jours dont une nuit en refuge, une via ferrata1 et une montée sur glacier. Cela a permis de créer des liens et un solide esprit d’équipe.

Ensuite, nous avons passé un entretien d’embauche avec des personnes de BNP Paribas Cardif qui nous ont nommés dans nos postes (service communication externe, interne, un PDG, une DG, des commerciaux, des services technique, marketing et finance). J’ai donc été embauchée au sein du service communication presse.

Un contrat de travail non rémunéré a été établi, dans lequel nous nous engageons à travailler pour l’entreprise tous les jeudis après-midi et à la demande des PDG ou des professeurs encadrants.

Nous avons fait la semaine dernière, la première assemblée générale (AG). Cela n’a pas été facile pour nous, mais l’expérience des années précédentes nous a remonté le moral. En effet, les professeurs nous ont assuré, avec le recul de cinq années d’existence de ce projet, que les anciens élèves étaient comme nous, timides, peu à l’aise à cette première AG, mais qu’à la suivante ils avaient pris confiance en eux.

Nous attendons donc avec impatience le mois de juin afin qu’Éléonore partage avec nous son bilan sur cette année dans une mini-entreprise. Bravo à cette classe pour ce beau projet !

Actuailes n° 111 – 12 février 2020


penscreen collégiens entrepreneurs


Imprimer