facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

La dame de Brassempouy

12-02-2020 à 09:34:38

La finesse de cette statue est impressionnante. Imaginez : cette petite tête fait à peine quatre centimètres !

 Sa forme est ovoïde1, sur un cou très allongé, ce qui donne beaucoup de grâce à cette jeune femme. La forme des yeux est en amande, mais on n’en aperçoit quasiment que la pupille, les sourcils apparaissent bien marqués. La bouche n’est pas représentée, ce qui est mystérieux, car le sculpteur maîtrisait suffisamment son art pour ne pas l’oublier, s’il le souhaitait. En revanche, le nez est bien présent. Sur la tête, un quadrillage régulier est peut-être la capuche que les découvreurs ont cru distinguer, à moins qu’il ne s’agisse d’une coiffure tressée ou d’une résille qui viendrait couvrir les cheveux.

Le matériau utilisé est de l’ivoire de mammouth, provenant des défenses de l’animal. Il s’agissait à l’époque d’un matériau noble, car issu de la chasse, et donc plus difficile à obtenir que la pierre ou le bois.

En cent onze numéros2, la rubrique « Apprendre à voir » d’Actuailes ne s’est jamais aventurée jusqu’aux temps reculés de la Préhistoire. C’est maintenant chose faite, avec cette charmante figure féminine, connue sous le nom de Dame ou Vénus de Brassempouy, aussi appelée la Dame à la capuche. Elle a été retrouvée à l’entrée d’une grotte, à Brassempouy dans les Landes. Il s’agit d’une des plus anciennes représentations humaines que l’on ait conservées. 

Pourquoi ce visage a-t-il été sculpté ? Les chercheurs s’interrogent encore. À cette période, l’écriture n’existait pas, il est donc plus complexe de trouver des explications. Peut-être avait-elle une fonction symbolique ou religieuse, mais aucune certitude n’existe.

1. Ovoïde : en forme d’œuf.

2. Si vous recherchez une œuvre d’art pour un exposé ou un dossier d’histoire des arts, pensez à aller sur le site www.actuailes.fr :
tous les articles, parus depuis l’origine, y sont disponibles. 

Sophie Roubertie

Actuailes n° 111 – 12 février 2020


la dame de brassempouy


Imprimer