facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Conduite à tenir

24-03-2020 à 22:19:43

Depuis le 17 mars, la France est confinée.
Une situation inédite, qui commande une attitude exemplaire.

Du jamais vu

Tous nos lecteurs sont amplement renseignés sur les règles d’hygiène et de précaution qu’ils doivent appliquer pour éviter la contraction ou la transmission du virus. À ces règles connues se sont ajoutées deux nouveautés : l’école à la maison pour tous et les mesures de confinement. Certains connaissent déjà l’école à la maison. La nouveauté, c’est que la France entière est à ce régime pour plusieurs semaines. Du primaire à l’université, on travaille à distance. Mais cela ne concerne pas seulement les écoliers et les étudiants : tout le monde, sauf cas d’impossibilité, doit travailler chez soi. De mémoire de Français, on n’a jamais vu ça. La situation est exceptionnelle.

Responsables

Cette situation inédite invite chacun d’entre nous à un grand sens des responsabilités. Tout le monde comprend que, si un pays entier arrête de travailler pendant plusieurs semaines, il va à la faillite. De même pour les écoliers : celui qui ne travaille pas met son avenir en danger. Sans doute, il est plus difficile de travailler seul, sans l’émulation que procure la classe, avec le professeur et les camarades. Raison de plus pour y mettre un point d’honneur. Si tous les adultes autour de toi font de gros efforts pour maintenir le pays à flots et éviter qu’il ne coule, tu dois toi aussi faire effort pour continuer à étudier, apprendre tes leçons, réussir tes examens. Même si les conditions de travail sont nouvelles et peut-être difficiles, ta responsabilité est engagée.

Confinés

Mais, diras-tu, il est impossible de vivre et travailler dans ces conditions ! La réponse est simple : tu n’as pas le choix. Ce n’est pas l’heure de discuter, mais d’assumer. Il faut accepter ces nouvelles règles du jeu, en y mettant le meilleur esprit possible. Nombreux dans la maison ou l’appartement ? Chacun devra veiller à la discrétion. Chacun sera responsable de la bonne tenue de la maison et de la bonne humeur générale. Cela suppose de redoubler d’esprit de service : ménage, cuisine, courses (qui sont désormais une opération compliquée), vaisselle, linge, etc. Loin de subir cette situation, il faudra lui donner, autant que possible, de la légèreté : humour et joie feront passer bien des aléas de cette période de confinement. Donc, du réveil au coucher, pleurnicheries interdites, sourire obligatoire !

Avec le Bon Dieu

Un dernier point. Nous sommes tous obligés de rester enfermés à la maison. C’est le moment d’appliquer cet enseignement de Jésus (Matthieu 5, 6) : « Quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte et prie ton Père qui est là, dans le secret… » Ce temps de confinement est l’occasion de découvrir la force de la prière intérieure. Il suffit de peu : solitude et silence ; « et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

À situation exceptionnelle, conduite exceptionnelle !

Père Augustin-Marie

Actuailes n° 113 – 25 mars 2020




Imprimer