facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L’Annonciation Fra Angelico (vers 1400-1455)

L’Annonciation Fra Angelico (vers 1400-1455)

24-03-2020 à 22:35:48

L'ange et la Vierge sont légèrement penchés, dans un geste de mutuel respect. Marie, avec une expression toute de douceur et de retenue ; l’ange, fléchissant le genou, vers celle qui va porter le Fils de Dieu. Les bras sont croisés en une même position, soulignant la modestie de Marie et l’acceptation du rôle que son créateur lui confie. Elle est assise sur un tabouret, unique mobilier de la scène. Dans un décor d’une sobriété absolue, rien ne vient en effet détourner le regard et l’âme de la contemplation du mystère divin. Au-dessus de sa tête, on devine – plus qu’on ne voit – l’Esprit saint, à peine visible. 

Vous remarquerez que la figure de Marie porte une ombre, il n’en est pas de même pour l’ange. Peut-être est-ce pour souligner qu’il est un pur esprit, sans corps. Néanmoins, nous avons besoin de le voir pour comprendre la scène.

La Vierge porte un manteau bleu, traditionnel depuis le XIIe siècle, sur une robe claire sans ornements. La tunique de l’ange est d’un rose lumineux, brodé d’or. Il apporte avec ses ailes, délicat arc-en-ciel de couleurs et de plumes, toute la joie du Ciel à cet instant béni.

L’espace est à la fois clos et ouvert : entourée de colonnes, la loggia figure la chambre de Marie. Elle donne directement sur un jardin fermé d’une palissade de bois. Le jardin clos symbolise la virginité de Marie. 

En arrière-plan, la chambre comporte une fenêtre à barreaux, s’ouvrant sur l’extérieur et rappelant celle des cellules monastiques. Plus loin, la forêt est luxuriante, quelques cyprès se détachent, près d’autres arbres aux formes plus imaginaires. Un contraste avec le jardin, simple tapis de fleurs évoquant le début du printemps, en ce 25 mars. 

Fra Angelico a peint des fresques dans chaque cellule du couvent dominicain San Marco, à Florence, ainsi que sur des lieux de passage. Celle-ci, réalisée en haut d’un escalier, invitait ainsi les moines à la contemplation, à toute heure du jour.

Vous voulez profiter de la période
de confinement pour découvrir
de nouvelles œuvres ?

De nombreux musées proposent
d’explorer tout ou partie de leurs collections.

Promenez-vous virtuellement !

artsandculture.google.com/partner

Sophie Roubertie

Actuailes n° 113 – 25 mars 2020

 


fra angelico annonciation


Imprimer