facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les usines s’adaptent pour aider les Français

Les usines s’adaptent pour aider les Français

08-04-2020 à 08:11:53

En temps de guerre, les usines se sont souvent transformées pour produire des armes ; des constructeurs automobiles ont ainsi fabriqué des chars. Avec la crise du coronavirus, notre industrie s’adapte une nouvelle fois pour fournir aux Français de quoi se protéger.

Une industrie en crise

Depuis cinquante ans, de nombreuses usines ont fermé en France. Elles sont généralement parties en Chine devenue « l’atelier du monde ». Chacun peut le constater autour de lui, à commencer par les jouets et le matériel électronique généralement siglé made in China. Ce phénomène a également concerné le matériel de santé, comme les masques de protection ou les médicaments. Or, avec la crise du coronavirus, la Chine ne peut produire pour tousles pays en même temps. La solution est donc en grande partie française.

Le talent français

S’il est un talent qui est reconnu aux Français, et tout particulièrement à nos ingénieurs, c’est leur faculté d’adaptation et leur ingéniosité. Cela se vérifie en ce moment avec beaucoup d’entreprises qui vont utiliser leurs machines pour produire ce qui fait défaut dans les hôpitaux. Ainsi, Peugeot ou Renault vont aider à la fabrication de respirateurs, Renault mettant à disposition ses imprimantes 3D et Peugeot ses machines et ses ouvriers.

Des marques bien connues de vêtements comme Saint-James ou Armorlux se sont lancées dans la confection de masques de protection. Quant au groupe de luxe français LVMH, il a remplacé la production de ses fameux parfums Dior ou Guerlain par du gel hydroalcoolique, qu’il offre gratuitement aux hôpitaux.

Retour du made in France ?

Avec cette crise revient la question de notre souveraineté, c’est-à-dire la capacité de la France à réaliser des choses sans dépendre des autres. Beaucoup d’hommes politiques et de Français avaient décidé que la souveraineté était une notion dépassée et que toute décision était désormais à prendre à l’échelle mondiale. Cela permettait également à certains, comme les groupes pharmaceutiques européens, de gagner plus d’argent en faisant produire en Chine à très bas coût. La crise du coronavirus nous rappelle cruellement que ce n’était pas forcément une bonne idée dans de nombreux secteurs. Nous le voyons aujourd’hui avec les médicaments dont 80 % des molécules sont produites en Chine ou en Inde. Les hôpitaux pourraient donc se retrouver en rupture de stock pour certains médicaments, dont la demande a explosé.

Cette crise permet également de noter que le manque d’argent et de budget dans des secteurs- clés comme l’hôpital n’était pas judicieux.

Pour toutes ces raisons, nous devrions assister, lors de la fin de cette crise, à une remise en cause de nombreuses certitudes et au retour d’usines importantes en France.

Les usines s’adaptent pour aider les Français

En temps de guerre, les usines se sont souvent transformées pour produire des armes ; des constructeurs automobiles ont ainsi fabriqué des chars. Avec la crise du coronavirus, notre industrie s’adapte une nouvelle fois pour fournir aux Français de quoi se protéger.

André Lefort

Actuailes n° 114 – 8 avril 2020


coronavirus


Imprimer