facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Semaines difficiles en perspective

Semaines difficiles en perspective

08-04-2020 à 09:44:21

Les États-Unis pourraient devenir le nouvel épicentre du virus. Le président Trump a d’ailleurs annoncé à ses concitoyens deux prochaines semaines très douloureuses.

Alors que l’Europe demeure le continent le plus touché par le coronavirus, les États-Unis voient leur nombre de cas exploser. Le nombre de morts par jour dépasse désormais les mille personnes. Si New York concentre les inquiétudes, de nombreux États prennent des mesures de confinement et le président réfléchit à suspendre certains vols intérieurs en avion. Cependant un confinement généralisé du pays ne semble pas à l’ordre du jour pour le moment. Les conséquences économiques sont très importantes avec une forte hausse du chômage. Plus de dix millions d’Américains ont ainsi perdu leur emploi.

Les voisins des États-Unis sont moins touchés, à commencer par le Canada qui a réagi très vite au début de la crise. En Amérique du Sud, l’épidémie progresse et touche principalement trois pays :

Brésil, Équateur et Chili. Mais contrairement à leurs riches voisins du Nord, Canada et États-Unis, les pays d’Amérique du Sud sont très vulnérables face à cette crise qui pourrait avoir de graves conséquences dans les prochains mois, pour les mêmes raisons qu’en Afrique. Tout d’abord, le système de santé de ces pays, déjà trop faible en temps normal, n’est pas en mesure d’affronte l’épidémie. Les hôpitaux ne disposent pas, par exemple, d’un nombre suffisant de lits en réanimation. De plus, ces pays sont pauvres et le confinement est impossible. Les gens ont besoin de travailler pour manger. Ils ne peuvent pas rester chez eux. Enfin, ces pays sont souvent fragiles politiquement et la crise sanitaire pourrait engendrer des violences.

Julien Magne

Actuailes n° 114 – 8 avril 2020


coronavirus


Imprimer