facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Un entrepreneur audacieux

Un entrepreneur audacieux

03-06-2020 à 09:05:11

À l’heure où, en cette période de confinement, le secteur du tourisme est bien mal en point, un jeune entrepreneur se lance dans un projet plein de promesses pour une région et ses habitants.

À 34 ans, Vianney d’Alançon rachète le château de La Barben situé en Provence dans le département des Bouches-du-Rhône pour y développer un parc authentique et « une fresque grandeur nature de l’Histoire de France ». Entouré d’un écrin de verdure de 400 hectares se dresse ce château vieux de mille ans, chargé d’histoire provençale que ce jeune homme veut faire revivre au profit des habitants de la région et des touristes. Comment ? En lançant, fort d’un investissement de 20 millions d’euros, une vaste entreprise avec, à la clé, la création de quatre cents emplois directs et indirects. Le projet vise à la protection et à la promotion du patrimoine architectural et artisanal du site et de la région, à la préservation de l’environnement et au développement agricole.

Ainsi, en lien avec la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Vianney d’Alançon amorce une large campagne de recrutement autour des métiers de l’artisanat (bijouterie, cosmétique, ébénisterie, ferronnerie, gastronomie, etc.). Et des entreprises de tous secteurs (assurance, BTP, énergie, transport, hébergement, médias et communication, restauration, sécurité) se portent candidates pour rejoindre ce projet. Un projet qui, s’il présente des similitudes avec le Puy-du-Fou, se veut, selon son auteur, plus qu’un parc d’attractions, un lieu authentique de transmission d’une culture à la fois régionale et nationale. Le parc devrait ouvrir au public à l’été 2021.

À noter que notre fougueux entrepreneur n’en n’est pas à son coup d’essai. Après avoir créé une entreprise de joaillerie, Laudate, il a racheté en 2016 la forteresse Saint-Vidal, située en Haute-Loire, près du Puy-en-Velay, pour y créer des spectacles historiques avec le concours de deux cents bénévoles et l’aide financière de collectivités locales et de certaines entreprises (notamment Michelin). Et le succès est au rendez-vous puisque ce site a été fréquenté, dès sa première année d’ouverture, par plus de 40 000 visiteurs.

Mikaël de Talhouët

Actuailes n° 117 – 3 juin 2020


château de la barben


Imprimer