facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Fin de la bataille de la Hougue le 3 juin 1692

Fin de la bataille de la Hougue le 3 juin 1692

03-06-2020 à 09:31:56

Mon cher ami,

Un spectacle affligeant s’est offert à nos yeux il y a quelques jours ! La France a subi un revers considérable face à la flotte anglo-hollandaise et il est à craindre que cette défaite ne soit le début
d’une suprématie de la flotte anglaise sur les océans.

La France a beaucoup perdu, mais il en est un aussi pour qui cet échec est un vrai désastre, c’est le roi catholique Jacques II d’Angleterre. En effet, depuis que le protestant Guillaume III d’Orange s’était emparé du pouvoir à la demande de la noblesse anglaise, Jacques II, réfugié en France, n’avait qu’un but : retrouver son trône. Et il comptait pour cela sur Louis XIV.
Notre roi voyait dans cette opération le moyen d’amoindrir la puissance des états européens qui s’étaient ligués contre lui (ligue d’Augsbourg). Il avait ainsi prévu un débarquement en Angleterre de vingt mille hommes soutenus par soixante-dix vaisseaux commandés par le vice-amiral de Tourville.

Malheureusement, la flotte française a appareillé incomplète avec seulement quarante-quatre vaisseaux et trois mille cent quarante-deux canons sur les ordres du roi : « Appareillez coûte que coûte et affrontez l’ennemi, qu’importe sa taille. » Tourville a dû obéir même si la flotte anglo-hollandaise qu’il devait affronter comptait plus du double de navires et de canons !

Et il n’a pas démérité, loin de là ! Le 29 mai, la flotte française a combattu ses ennemis au large de Barfleur et les a repoussés victorieusement. Mais inférieurs en nombre, les Français ont été contraints de s’enfuir. Tourville a alors décidé de passer le raz Blanchard (cap de la Hague) avec sa flotte afin de regagner Brest, mais quelques-uns de ses vaisseaux n’ont pu franchir le passage et se sont échoués à Cherbourg ou réfugiés du côté de Saint-Vaast-la-Hougue.

Les ordres étaient de défendre les vaisseaux, mais faute de directives claires, les équipages ont abandonné les bâtiments en laissant les canons et le matériel. Les journées des 2 et 3 juin ont vu les fleurons de la flotte française incendiés devant nos yeux ébahis.

Le manque de compétence de certains officiers des arsenaux royaux, de cohérence des ordres donnés et de fortifications propres à défendre le littoral ont été à l’origine de ce désastre et il est certain que le prestige de Louis XIV en sera atteint. Espérons que Tourville n’aura pas à subir le poids de cette défaite, car il n’a fait qu’obéir aux ordres…

Il est à souhaiter maintenant que le roi décide d’aménager les côtes du Cotentin, notamment en fortifiant l’île de Tatihou au large de Saint-Vaast et par la suite en transformant Cherbourg en port de guerre.

Bien à toi,

Charles

Actuailes n° 117 – 3 juin 2020

 


fin de la bataille de la hougue le 3 juin 1692


Imprimer