facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L’Europe et la mer - blue economy report

L’Europe et la mer - blue economy report

17-06-2020 à 06:38:58

Le rapport 2020 vient de paraître

Le 11 juin dernier, la Commission européenne a publié l’édition 2020 de son étude annuelle dédiée à l’économie de la mer, étude nommée Blue Economy Report. Ce volumineux et passionnant rapport illustre l’importance économique des mers et des océans pour les États de l’UE.

L’économie de la mer regroupe la pêche et l’aquaculture, l’exploitation de pétrole et de gaz sous-marins, l’éolien marin, les activités portuaires, les chantiers navals, le transport maritime et le tourisme côtier. Tous ces secteurs représentent 1,5 % de la richesse de l’UE et 2 % de son emploi total, soit 5 millions de personnes.

En termes géostratégiques, de nombreux pays européens ont conservé des restes de leurs vieux empires coloniaux, ce qui leur offre un espace maritime extrêmement large réparti sur tous les océans. Ils accèdent ainsi à une dimension mondiale importante pour leur rayonnement et celui de l’Europe en général.

Les océans sont donc un atout majeur pour notre continent. La mer est un élément fondateur de l’identité et du rayonnement de l’Europe dans le monde. Malheureusement, elle semble être dernièrement quelque peu agitée.

Économiquement, avec la tempête nommée « Coronavirus » : le confinement a dévasté la filière pêche tandis que la chute des prix du pétrole fait beaucoup de mal à l’exploration et à la production en mer du Nord. La crise économique mondiale va également impacter le marché des bateaux de croisière et des petits bateaux de plaisance, secteurs où l’Europe est leader mondial.

Stratégiquement aussi : la plus grande île de l’UE vient juste de la quitter le 1er janvier dernier. Par le Brexit en effet, le Royaume Uni redéfinit toute la politique de la pêche européenne. Avec ses eaux très poissonneuses où 80 % des poissons sont pêchés par des bateaux étrangers, le Royaume Uni va probablement relancer les conflits de zones de pêche comme en janvier dernier quand les îles de Jersey et Guernesey ont interdit leurs eaux aux bateaux français.

Mais c’est surtout dans le domaine de l’immigration que la mer est devenue le talon d’Achille européen : l’Europe subit depuis quinze ans les vagues migratoires d’Afrique et du Moyen-Orient.
Par millions, les clandestins afghans, pakistanais, kurdes et irakiens passent de Turquie en Grèce par la mer Égée tandis que les immigrants africains embarquent en Lybie pour rejoindre les bateaux européens, fragilisant les sociétés et les économies des pays européens.

Sachons cependant garder espoir malgré ce gros temps et regarder la Grande Bleue avec optimisme, car, comme disait le poète Baudelaire, « Homme libre, toujours tu chériras la mer ! »

Siegfried

Actuailes n° 118 – 17 juin 2020


blue economy report


Imprimer