facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Saison des pluies permettra-t - elle un beau temps social ?

Saison des pluies permettra-t - elle un beau temps social ?

17-06-2020 à 06:52:32

Début juin 2020, de nombreux gouvernements d’Afrique de l’Ouest ont averti leurs citoyens : la prochaine saison des pluies, qui s’étend chaque année peu ou prou de juin à septembre, s’annonce exceptionnelle.

Alors que les jeunes Français se prélasseront sur les plages, leurs camarades africains auront les pieds dans la boue, voire rejoindront leur village enclavé en pirogue plutôt qu’à vélo. Mais si l’Afrique peut redouter cette période, elle en est surtout dépendante à plus d’un titre.

La saison des pluies (ou plutôt les saisons des pluies car certains pays d’Afrique équatoriale en ont deux par an) n’est-elle qu’une saison de misère en Afrique ? Par certains côtés, c’est durant cette saison que le risque d’inondations est le plus élevé : les sols secs ne peuvent absorber le surplus de pluies diluviennes qui, les réseaux d’évacuation étant inexistants, apportent leur lot d’insalubrités. C’est aussi une saison où prolifèrent les moustiques, porteurs de la malaria ou de la dengue, premiers facteurs de mortalité en Afrique1.

Mais c’est aussi la saison dont dépend le reste de l’année dans beaucoup de pays. Car si l’Afrique en général ne manque pas d’eau avec ses dix-sept fleuves et ses cent soixante lacs, celle-ci est inégalement répartie dans le temps et l’espace. Dès lors, qui dit pluie dit remplissage des barrages, permettant l’irrigation des cultures, l’abreuvement du bétail et la possibilité de semer dans les champs, ce que partent faire la plupart des jeunes Africains des villes pendant leurs vacances. Qui dit bonnes récoltes l’année suivante dit donc autosuffisance améliorée dans ces pays où la famine fait rage. Enfin quand les estomacs sont pleins, les tensions sociales internes s’amenuisent à moyen terme…

En somme, d’une bonne saison des pluies dépend bien souvent le beau temps à venir, dans les foyers et dans la société !

1. Chaque année, on dénombre en moyenne dans le monde 400 000 décès dus au paludisme.

Actuailes n° 118 – 17 juin 2020


saison des pluies


Imprimer