facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
  Jeanne d’Arc au sacre du roi Charles VII  de Jean-Auguste- Dominique Ingres (1780-1867)

Jeanne d’Arc au sacre du roi Charles VII de Jean-Auguste- Dominique Ingres (1780-1867)

17-06-2020 à 07:13:00

Ses voix lui avaient demandé de faire couronner le roi à Reims. Elle qui était une jeune fille toute simple a largement contribué à la réalisation de cet événement. Et c’est ce moment incroyable que peint Ingres.

L’héroïne est bien le personnage principal, le roi n’apparaît pas. La couronne, coupée d’ailleurs à moitié, permet de comprendre le contexte de la scène. Les yeux levés vers le ciel, Jeanne rend grâce à Dieu qui a rendu possible ce moment. Nous la voyons, encore vêtue de son armure (couverte d’une jupe, pour plus de féminité), tenant fermement l’étendard qui l’a accompagnée pendant toutes ses batailles. À ses pieds, son heaume brille dans une lumière semblant venir des cieux. Avec une épée, la tenue de guerrière est complète, même si on sait qu’elle ne s’est jamais battue, encourageant plutôt ses soldats à donner le meilleur d’eux-mêmes.

À ses côtés, son confesseur et trois pages, les uns derrière les autres. Le peintre s’est représenté sous les traits d’un écuyer, à gauche de la toile.

Sur l’autel, richement orné, les objets sont représentés avec une grande précision et les fleurs de lys, symboles de la royauté, sont très utilisées dans le décor.

Ce tableau est plus grand que nature, Ingres montre ainsi qu’il s’agit d’un sujet historique d’importance. Pourtant, le procès de béatification de Jeanne d’Arc n’était pas encore ouvert ! Mais elle était déjà bien présente dans le cœur des Français, chrétiens convaincus ou pas. Le peintre n’a pas hésité à la représenter avec une auréole, alors que l’Église ne s’était pas encore prononcée sur sa sainteté. Comme s’il n’y avait aucun doute à ce que la jeune fille mérite d’être ainsi honorée ! La suite lui a donné raison.

Nous n’avons aucune idée du visage de Jeanne, car la seule image contemporaine d’elle dont on dispose a été tout juste griffonnée par un greffier dans un registre. Le peintre a donc dû l’imaginer.

 

Sophie Roubertie

Actuailes n° 118 – 17 juin 2020


jeanne d’arc au sacre du roi charles vii jean-auguste- dominique ingres


Imprimer