facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Parlon Virus

Parlon Virus

16-09-2020 à 05:36:43

Depuis le début de l’année, le mot virus est devenu très banal dans les conversations quotidiennes et pourtant savez-vous vraiment ce qu’est un virus ? Essayons de répondre à quelques questions pour approfondir le sujet.

Le mot de virus a été inventé au XVIe siècle par Ambroise Paré, il signifie poison ou venin. Les virus sont des agents infectieux, c’est-à-dire qu’ils rentrent dans les cellules de différents êtres vivants (animaux, végétaux et même bactéries….) pour pouvoir se multiplier et être actifs. Ils ne sont pas vraiment des êtres vivants, ce ne sont pas des petites bêtes microscopiques qui se nourrissent ou se reproduisent, ce sont plutôt des petites structures formées de protéines et de matériel génétique, c’est-à-dire d’information codée sous forme de longs filaments, que les cellules peuvent lire pour fabriquer à leur tour des protéines en suivant ce code.

Si vous avez bien compris, cela signifie que le virus ne peut rien faire sans une cellule vivante : une fois qu’il est rentré dedans, en revanche, c’est la cellule elle-même qui va lui permettre de se multiplier en elle et de reproduire ses protéines.

Le souci, c’est qu’en rentrant dans une cellule, le virus peut soit finir par la détruire, soit au contraire la dérégler et la faire se multiplier de façon anormale, en constituant une tumeur. Dans les deux cas, l’action du virus est destructrice pour l’organisme qui l’accueille.

Il existe des dizaines de milliers de virus dans la nature, qui sont très utiles, notamment dans l’océan où ils sont très nombreux, pour assurer l’équilibre entre les différents organismes vivants. Ils évitent que certains prolifèrent trop, en les infectant et en les tuant. Les virus sont souvent spécifiques d’une espèce en particulier et ne s’attaquent pas à tous les êtres vivants.

Dans le corps humain, il y a bien plus de virus présents que de cellules humaines, qui participent aussi à l’équilibre avec les autres micro-organismes qui se glissent partout dans la nature. On connaît un peu plus d’une centaine de virus entraînant des maladies chez l’Homme.

Pour se défendre contre ceux qui sont « pathogènes », c’est-à-dire qui entraînent des maladies (ou « pathologies »), notre corps rencontre une difficulté : comme ils se cachent à l’intérieur même de nos cellules, il est difficile de les détruire sans détruire celles-ci. On peut agir de plusieurs façons : il existe quelques médicaments antiviraux qui bloquent les mécanismes de multiplication du virus dans les cellules. Il existe des traitements qui agissent sur les effets ou symptômes de la maladie : si le virus provoque de la fièvre, on la fait baisser ; s’il détruit des cellules respiratoires, on apporte de l’oxygène pour aider le corps à compenser leur action, etc.

Enfin et surtout, on utilise des vaccins, qui sont des armes « préventives » contre les virus : on injecte dans le corps des morceaux de virus, pour que notre système de défense apprenne à le reconnaître et prépare des anticorps contre lui. Ces anticorps, qui bloquent et permettent de détruire le virus, seront prêts pour agir dès qu’il pénètrera en entier lors d’une infection et avant qu’il entre dans nos cellules ; ainsi le virus aura perdu la partie. C’est de cette façon qu’on a réussi à faire disparaître des maladies terribles comme la poliomyélite ou la variole.

En ce qui concerne le coronavirus dont vous entendez beaucoup parler aujourd’hui, plusieurs essais sont en cours pour fabriquer un vaccin. Ce ne sera sans doute pas le dernier ennemi que le corps humain aura à affronter… Que ceux qui se sentent des âmes de chercheurs se lancent !

Dr Anne-Sophie Biclet

Actuailes n° 119 – 16 septembre 2020


virus


Imprimer