facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les filles au Moyen-Âge

Les filles au Moyen-Âge

09-10-2020 à 15:56:00

Michael Lonsdale nous a quitté le 21 septembre dernier à 89 ans. Connu dans le monde entier, sa carrière est époustouflante : il a été animateur radio, acteur, comédien, metteur en scène, voix off de nombreux documentaires, voix de livres audio… Au cinéma, il a souvent tenu des seconds rôles et, somme toute, cela lui ressemblait bien car cet artiste catholique engagé prônait l’humilité.

Révélé au grand public par le réalisateur François Truffaut, sa maîtrise de l’anglais – son père était sujet britannique – lui permet une belle carrière à l’étranger que ce soit dans un James Bond (Moonraker, 1979) où il incarne le méchant, ou encore dans Munich (2005) de Steven Spielberg, énorme blockbuster s’inspirant des attentats aux Jeux olympiques de 1972…

Avec sa voix nasale, il est resté longtemps l’archétype des rôles dépassionnés ou sournois du cinéma jusqu’à ce qu’il interprète, en 2010, frère Luc dans Des Hommes et des dieux de Xavier Beauvois, magnifique film retraçant les dernières semaines des moines de Tibhirine assassinés en Algérie en 1996. Ce rôle lui permettra de remporter plusieurs récompenses à travers le monde.

En 2014, il tourne pour la dernière fois un curieux petit film : Les Filles au Moyen Âge de Hubert Viel. Dans une maison quelconque d’un lotissement inachevé, coincé entre un parc d’éoliennes et une zone commerciale bitumée, six enfants sont réunis pour un goûter d’anniversaire. Les garçons ne décrochent pas d’un jeu vidéo particulièrement inepte et les filles s’ennuient. Fort heureusement, Daniel (Michael Lonsdale), le grand-père d’une des fillettes, va les captiver en leur racontant la condition féminine au Moyen Âge.

Inspiré de l’ouvrage de Régine Pernoud, La Femme au temps des cathédrales, Viel cherche à corriger les idées reçues et fausses que nombre de nos contemporains se font encore de cette période. Et, pour raconter mille ans d’histoire en 1h15, il a découpé son film en une série de sketches poétiques, drôles et décalés. Les enfants jouent ainsi plusieurs saynètes savoureuses où, affublés de déguisements approximatifs et avec des dialogues parfois anachroniques, ils découvrent la place que la chrétienté a rendue à la femme, comment certaines, comme sainte Hildegarde ou sainte Jeanne d’Arc, ont apporté leur tribut à l’Histoire. C’est un peu Jacques Bainville joué par des enfants ! Et quand une princesse se retrouve dans la voiture d’un homme d’affaires sur un parking de supermarché, nous comprenons bien vite ce que la femme a perdu avec le progrès.

Un moment de poésie à voir en famille !

Catherine Bertrand

Actuailes n° 120 – 30 septembre 2020


les filles au moyen-Âge
0 vote


Imprimer