facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Disneyland Paris à la peine

Disneyland Paris à la peine

13-10-2020 à 19:54:00
 

La première destination touristique d’Europe, avec 15 millions de visiteurs annuels, vit une période difficile depuis sa réouverture le 15 juillet.

Fréquentation en chute libre

Habituellement, ce ne sont pas moins de 40 000 visiteurs qui se pressent en moyenne chaque jour pour visiter Disneyland Paris. En raison du coronavirus et des règles de distanciation imposées, la fréquentation maximale avait été fixée à 25 000 personnes. La moyenne est, en fait, plutôt de 6 000 visiteurs par jour avec des pointes à 20 000 lors des belles journées : le rêve pour les amateurs d’attraction qui ne font plus la queue, mais un cauchemar économique pour toute une région. La principale raison de cette baisse de fréquentation est la fermeture des frontières, les étrangers représentant la moitié
des clients du parc.
Et ce sont eux qui remplissent les hôtels et qui dépensent le plus.

À ce jour, aucun licenciement n’est annoncé, contrairement aux États-Unis où Disney a annoncé vouloir supprimer 28 000 emplois.

Et les autres parcs ?

La France compte de nombreux parcs d’attraction et de loisirs : Futuroscope, Parc Astérix, Puy-du-Fou

Comment ont-ils résisté à la crise ? Ils ont certes souffert, mais moins que Disneyland Paris. Certains ont même fait une saison estivale correcte, de nombreux Français ayant décidé de rester dans l’Hexagone. Beaucoup de parcs continuent d’ailleurs à recruter, comme le Puy-du-Fou qui propose 2 000 postes. De nombreux parcs régionaux ont profité d’une clientèle locale, comme Walibi en région Rhône-Alpes. Toutefois, si l’État décidait de refermer certains parcs pour des raisons sanitaires, les conséquences économiques pourraient alors être très graves pour certains.

La France, première destination touristique mondiale

Notre pays accueille chaque année près de 90 millions de visiteurs étrangers. Cet engouement pour notre pays, ses paysages, ses monuments, sa douceur de vivre et sa gastronomie, fait vivre deux millions de Français. La saison 2020 a été dure en raison du coronavirus et de la fermeture de certaines frontières. Adieu les riches clientèles américaines, chinoises, japonaises ou arabes ! Toutefois, notre pays a mieux résisté que ses voisins, grâce à une clientèle européenne de proximité (belge, allemande et hollandaise). Mais ce sont avant tout les Français qui ont sauvé la saison touristique. En revanche, si la mer, la montagne et la campagne ont été plébiscitées, les grandes villes, les hôtels de luxe, la Corse et l’Outre-mer ont souffert.

D’où viennent les touristes (chiffres 2019) ?

1. Royaume-Uni

2. Allemagne

3. Belgique et Luxembourg

4. Italie, Suisse et Espagne

Si ce sont essentiellement nos voisins qui plébiscitent la France, certains y ayant même une maison, c’est d’Asie que vient aujourd’hui la croissance. Ainsi, plus de 2,4 millions de Chinois se sont rendus en France en 2019.

 

André Lefort

Actuailes n°121 - 14 octobre 2020


disneyland


Imprimer