facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Phenix, une entreprise contre le gaspillage alimentaire

Phenix, une entreprise contre le gaspillage alimentaire

11-11-2020 à 07:38:41

Avec cette actualité chargée et préoccupante, nous avons décidé de braquer nos projecteurs sur une jeune entreprise française prometteuse, qui fait du bien à notre portefeuille, à notre économie et à l’environnement !

En France entre vingt et trente kilos d’aliments par personne sont jetés chaque année ! Cette nourriture jetée pourrait nourrir 10 millions de Français ! Le gaspillage est devenu une caractéristique de notre société d’opulence. Du producteur au consommateur, en passant par la chaîne de distribution, tout le monde est concerné.

Forts de ce constat et pour répondre à leur mesure à cet enjeu de société, deux jeunes entrepreneurs français, Jean Moreau et Baptiste Corval, ont fondé l’entreprise Phenix en 2014. L’idée est d’éviter aux professionnels de l’alimentation (producteurs industriels, grossistes, restaurateurs, épiciers, grande distribution) de détruire les invendus alimentaires en les mettant en relation avec des consommateurs.

Pour ce faire, Phenix a créé une application web qui recense et propose à prix réduit les invendus alimentaires des entreprises partenaires situées à proximité de l’utilisateur-consommateur. Ces professionnels de la lutte contre le gaspillage jouent également le rôle d’intermédiaire en collectant une partie de ces invendus pour les livrer à des associations caritatives. La loi encourage cette
démarche dans la mesure où l’entreprise qui cède ses produits invendus perçoit un crédit d’impôt. Et enfin, pour tendre vers le zéro déchet, Phenix fait l’intermédiaire entre les fermes et les parcs animaliers pour les restes qui ne sont pas consommables par l’homme.

Après plus de cinq ans d’existence, la start-up Phenix a bel et bien pris son envol : riche de cent quatre-vingts collaborateurs, présente dans la plupart des régions françaises, elle génère un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros et se développe à l’international avec une implantation dans quatre pays européens. À ce jour, plus d’un million de consommateurs ont téléchargé l’application et Phenix travaille avec mille cinq cents associations caritatives. Par leur action, les « Phéniciens » (ils se nomment ainsi !) permettent d’éviter cinquante tonnes de déchets par jour, soit l’équivalent de 120 000 repas !

Cette entreprise illustre à merveille le modèle d’économie circulaire. En effet, contrairement au schéma classique, « j’achète je consomme je jette », Phenix vise à optimiser l’utilisation des ressources en donnant notamment une « seconde vie » aux invendus alimentaires et en faisant
même des déchets (organiques et épluchures) une ressource énergétique par la mise en place de réseaux de compost et de méthanisation.

Mickaël de Talhouët

Actuailes n° 122 - 11 novembre 2020




Imprimer