facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Les États-Unis fracturés

Les États-Unis fracturés

13-01-2021 à 07:32:20

Les images de l’envahissement du Capitole1 le 6 janvier par des supporters de Donald Trump en colère ont fait le tour du monde – il a causé cinq morts. Cette violence souligne que les États-Unis sont aujourd’hui coupés en deux camps farouchement opposés.
Jusqu’où cela ira-t-il ?

La colère des soutiens de Trump

Il y a quatre ans, l’élection de Donald Trump avait créé la surprise. Il avait alors été élu par une Amérique invisible aux yeux des journalistes et de l’élite américaine. Donald Trump est, en effet, le candidat des campagnes, des classes moyennes et ouvrières, des hommes et des chrétiens. Ses partisans sont opposés à l’avortement, au mariage homosexuel, aux hausses d’impôts, au contrôle des armes et à tout ce qui menace les libertés. Or, une majorité d’entre eux a le sentiment de s’être fait voler la victoire par des tricheries organisées par les démocrates (le parti de Joe Biden). Ils sont donc très en colère et, comme Donald Trump, refusent de reconnaître leur défaite.

La joie des électeurs de Biden

Joe Biden a été élu par une toute autre Amérique, celle des villes, des puissants (journalistes, chefs d’entreprise, artistes...), des minorités (Noirs, homosexuels, immigrés), des jeunes et des pauvres. Leurs centres d’intérêt sont l’écologie, l’ouverture au monde extérieur, la lutte contre la covid ou l’aide sociale. Ces derniers ont pour beaucoup vécu un cauchemar durant les quatre dernières années et font preuve d’un grand optimisme pour l’avenir, comme l’illustre le boom de la bourse américaine.

Et maintenant la guerre civile ?

Même si les États-Unis sont coupés en deux camps de taille égale, il est peu probable que les violences du Capitole dégénèrent dans l’ensemble du pays. En effet, les électeurs de Trump sont des partisans de l’ordre et de la sécurité. Dans un premier temps, ils devraient subir les conséquences de leur défaite, comme leur héros. Celui-ci a été lâché par des conseillers et exclu de certains réseaux sociaux comme Twitter, subissant une forme de censure. Mais cela pourrait changer avec les premiers échecs de Joe Biden et une probable crise économique. On pourrait alors assister à une éruption de colère, à l’image des Gilets jaunes en France. La différence est qu’aux États-Unis il y a beaucoup d’armes chez les particuliers et que des troubles dans le pays le plus puissant du monde, ont des conséquences dans le monde entier.

1. Le Capitole est le bâtiment où sont votées les lois américaines. Il est situé à Washington.

Julien Magne

Actuailes n° 125 - 13 janvier 2021




Imprimer