facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Joe Biden, des premières décisions qui divisent le pays

Joe Biden, des premières décisions qui divisent le pays

09-02-2021 à 16:38:00

Alors que la société américaine reste très divisée et que ses opposants contestent toujours sa victoire, Joe Biden a pris des mesures qui ne vont pas vers un rassemblement des Américains.

Premières mesures

Dès le premier jour de sa présidence, Joe Biden a voulu aller vite. Conformément à son programme, il a décidé de stopper la construction du mur à la frontière mexicaine, qui vise à empêcher les migrants de rentrer aux États-Unis. En effet, l’économie américaine est très dynamique et offre beaucoup d’emplois. De nombreux habitants d’Amérique du Sud cherchent donc à rejoindre les États-Unis en passant par le Mexique et Donald Trump souhaitait freiner cette immigration. De manière plus générale, Joe Biden a décidé de faciliter l’entrée ou le séjour d’étrangers sur le sol américain. Joe Biden a également pris des mesures liées à l’écologie et a exigé le port du masque dans les bâtiments de l’État. Enfin, il a choisi de relancer les aides aux associations qui favorisent l’avortement, aux États-Unis et dans le monde entier.

Des réactions contrastées

Les supporters de Joe Biden forment un camp composé d’habitants des villes, de jeunes, des minorités noires et hispaniques, plus pauvres, mais aussi des plus riches Américains. Ces décisions les réjouissent, car elles annulent des mesures prises par Donald Trump, qu’ils détestent. Ils avaient, par exemple, beaucoup regretté le départ de leur pays de l’accord de Paris sur le climat, qui rassemble de nombreux pays promettant de lutter contre le réchauffement climatique. À l’inverse, les partisans de l’ancien président Trump voient l’héritage de leur champion partir en fumée. Et ils sont très choqués par les mesures liées à l’immigration et l’avortement, qui reste rejeté par une majorité de la population américaine.

Punir Trump ?

Alors que certains font pression pour que des entreprises n’embauchent pas les anciens conseillers de Donald Trump, Joe Biden a décidé de ne plus fournir les notes de renseignement à son prédécesseur, comme le veut pourtant la coutume. L’actuel président considère que Donald Trump est trop instable et donc dangereux. C’est une petite vexation supplémentaire dans la lutte qui oppose les deux hommes. Ces mesures ne vont donc pas vers un apaisement des esprits, qui étaient très échauffés dans les deux camps à la fin de la campagne présidentielle.

La société américaine ne devrait pas sortir plus unie de cette première salve de décisions. Il est toutefois un consensus entre Donald Trump et Joe Biden : l’attitude envers le Chine, contre qui la lutte s’annonce dure.

Julien Magne

Actuailes n°127 - 10 février 2021




Imprimer