facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
La vie rêvée de Walter Mitty

La vie rêvée de Walter Mitty

09-02-2021 à 18:53:00

Un personnage de fiction peut donner son nom à un trait de caractère. C’est le cas de Walter Mitty, héros d’une nouvelle de James Thurber parue en 1937 : être un « Thurber Man » ou un « Walter Mitty » désigne un individu relativement inefficace et maladroit se livrant volontiers à des rêveries de triomphes personnels parfaitement irréalistes.

La vie secrète de Walter Mitty a été adaptée au cinéma en 1947 en une comédie assez plaisante mais inégale. Ben Stiller (le gardien de Night at the Museum, Actuailes n° 32) l’a totalement réactualisée en 2013, donnant une dimension plus grave à son personnage et égratignant au passage les travers de notre époque…

Walter (Ben Stiller) travaille dans les sous-sols du prestigieux magazine Life. Il est chargé de développer les photos que lui envoient les différents reporters. C’est une tâche minutieuse, effectuée à l’abri de la lumière pour ne pas voiler les pellicules argentiques. À travers ces clichés, il rêve tout éveillé et, dans ces moments d’absence, il s’invente des scenarii où il tient la vedette d’histoires chevaleresques… Son supérieur, particulièrement odieux, le surnomme Major Tom, héros perdu sur la Lune d’un célèbre tube de David Bowie…

Or la direction de Life a changé et veut passer à l’ère du numérique : son métier d’artiste devient obsolète dans un monde digitalisé où les pixels sont devenus rois. Pour célébrer ce passage au « progrès », Walter doit développer la dernière prise de vue de la pellicule envoyée par Sean (Sean Penn, en parfait baroudeur), le grand reporter phare du magazine, mais celle-ci est introuvable…

Walter doit alors puiser en lui-même la force de quitter sa routine et partir en quête de Sean, globe-trotter infatigable. Il nous entraîne à sa suite, enchaînant des aventures rocambolesques telles qu’il aurait pu les rêver. Du Groenland au Tibet, en passant par l’Islande et son célèbre volcan au nom imprononçable, il retrouve enfin Sean dans l’Himalaya, en quête de la panthère des neiges…

Oscillant sans cesse entre, d’une part, le comique de situation et des personnages burlesques comme Todd, chargé du service clientèle d’un site de rencontre, ou encore le pilote d’hélicoptère et, d’autre part, la pure poésie des magnifiques prises de vue d’une nature encore sauvage, le spectateur assiste à l’éclosion d’un nouveau Walter, débarrassé de sa timidité et prêt à reprendre sa vie en main, le tout dans un scénario sans surprise mais astucieux et bien ficelé.

Ode au dépassement de soi et à la beauté du monde, Ben Stiller nous dit aussi que le bonheur est juste sous nos yeux. À voir en famille et en V.O. of course !

Catherine Bertrand

Actuailes n°127 - 10 février 2021




Imprimer