facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L'Enfer sous terre

L'Enfer sous terre

11-05-2021 à 19:24:00

1916 : la Seconde Guerre mondiale s’est enlisée dans les tranchées et le nombre de soldats morts est effrayant. Les Britanniques veulent frapper fort pour tenter de gagner du terrain : une trentaine de tonnes d’explosifs judicieusement placée sous un bunker devrait changer le cours des événements.

Inspiré d’un fait réel, ce film de 2020, faute de moyens équivalents, est nettement en dessous du spectaculaire 1917 de Sam Mendès sorti un an plus tôt. On y retrouve toutefois la fatigue des soldats, leurs conditions de vie éprouvantes dans les tranchées, quelques militaires arbitraires et antipathiques et l’innocence des jeunes volontaires au destin brisé.

La psychologie des personnages secondaires est un peu bâclée, les effets spéciaux et les mouvements de caméra sont en lien avec le budget de ce premier film du britannique John Watts : économes ! Mais si le spectateur peut être un peu frustré par le décor, réaliste, mais réduit, il sera captivé par les deux héros.

William est mineur au Pays de Galles ; lui et son équipe sont spécialisés dans l’excavation pour creuser et consolider les galeries souterraines. Patriote, il désire contribuer à l’effort de guerre, mais son état de santé le rend inapte à partir au front, en France, où les forces alliées tentent de repousser l’offensive allemande. C’est alors qu’un officier britannique a l’idée de l’employer pour former des soldats à creuser un tunnel au-delà du no man’s land qui sépare les belligérants, pour y déposer des charges explosives et créer un effet de surprise décisif pour la suite. L’officier devra imposer son idée au risque de devoir renoncer à sa carrière en endossant l’entière responsabilité d’un éventuel échec.

Civils au milieu de soldats, William et son équipe doivent composer avec cette nouvelle vie rude et terrifiante des tranchées ce qui donne lieu à une scène un peu cocasse et à d’autres très émouvantes.

C’est l’histoire de la guerre où chacun peut révéler ses faiblesses et son courage. William aime son pays et le travail bien fait. Il n’est pas question de gloire ou d’angélisme, c’est un père de famille qui ne veut pas fuir ses responsabilités, il est expert dans son domaine et ne laisse rien au hasard.

C’est l’histoire romancée du Trou de la mine de La Boisselle, où, chaque 1er juillet à 7h28, est commémoré le début de la bataille de la Somme. Pour les historiens amateurs et toute leur famille, en V.O. bien sûr !

Catherine Bertrand

Actuailes n°131 - 12 mai 2021




Imprimer