facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Level 16

26-05-2021 à 07:48:32

Les salles de cinéma sont enfin presque accessibles mais la programmation est assez décevante, gageons que les prochaines semaines seront plus enthousiasmantes ! En attendant, laissez-vous happer par l’ambiance singulière de Level 16, de la réalisatrice canadienne Danishka Esterhazy, sorti en 2019.

Dans un orphelinat grisâtre, des fillettes sont éduquées à être des jeunes femmes parfaites pour avoir la chance d’être accueillies, à leurs seize ans, dans de riches familles bienfaitrices. Leur vie est rythmée par des activités domestiques et leur santé est scrutée à la loupe.

Régulièrement soumises à des séances d’éducation à l’obéissance leur seul moment de liberté est la séance hebdomadaire où est projeté un film. Pas de sorties car l’air extérieur est vicié, beaucoup de médicaments pour avoir une bonne constitution… quelques adultes et des caméras surveillent ce troupeau bien docile. Jusqu’au jour où Sophia sort du rang et entraîne à sa suite la courageuse Vivien.

C’est un film d’anticipation, mais souhaitons que ce futur ne se réalise jamais ! À l’heure du tout médical et du transhumanisme, cette histoire est tout à fait plausible et même alarmante. La révélation tient en un seul plan, que je déconseille au moins de quatorze ans, pas tant par ce qu’on y découvre mais par la tension avec laquelle il est amené. Le suspens s’installe dès les premières scènes, l’angoisse suit de près et le spectateur s’attache très vite à la jolie Vivien dont il suppose, à raison, qu’elle sera l’héroïne du film. Un thriller sur la juste et nécessaire désobéissance ! 

À partir de 14 ans

L’ambiance d’un film peut être soulignée par la couleur : ici le bleu est omniprésent. Couleur froide, c’est aussi celle de la technologie, du futur : comme dans Soleil Vert ou Hunger Games. Pour obtenir ce résultat, le réalisateur travaille en étroite collaboration avec un étalonneur qui va donner son identité au film. Ce technicien va équilibrer la luminosité, les couleurs des images sur l’ensemble du film grâce à des logiciels spécialisés.

Catherine Bertrand

Actuailes n°132 - 26 mai 2021




Imprimer