facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Conseil médical : à vous de jouer

Conseil médical : à vous de jouer

08-06-2021 à 18:22:00

Cet été, vous serez loin de votre médecin habituel, je me propose de vous déléguer la prise en charge des petits soins quotidiens. Devenez le conseiller médical de la maison !

1.Coup de soleil : les éviter ! Jusqu’à douze ans, leur répétition augmente le risque de cancer de la peau à l’âge adulte. Avoir la peau claire et des taches de rousseur majore le risque. Ne pas trop s’exposer entre 12h et 16h, mettre de la crème indice 50 toutes les deux heures et ne pas oublier chapeaux et lunettes…

Si l’on est simplement rouge (prenez un air savant en disant : « C’est un érythème » !), on peut appliquer en couche épaisse une crème comme la Biafine ou le Cicaplast pour réhydrater, jusqu’à ce que la douleur et la rougeur s’atténuent. Mais si des cloques apparaissent (pour crâner : des phlyctènes), on appliquera une crème cicatrisante comme le Ialuset, recouverte d’une compresse ou des pansements comme le Duoderm (mais ils sont chers).

Pour les autres brûlures, mettre sous l’eau une dizaine de minutes, entre dix et vingt degrés, est efficace. Si la brûlure est dans un pli, autour de la bouche, au niveau de la face, des fesses ou des organes génitaux, ou qu’elle fait une taille supérieure à la paume d’une main, allez voir le médecin. Si la brûlure est petite, pas dans une des zones citées et que le fond sous la cloque est bien rose, on peut enlever la cloque d’abord, puis mettre de l’Urgotul ou du Ialuset et une compresse et changer le pansement tous les jours. Cela doit s’améliorer très vite, sinon on va voir un médecin.

2.Tique : ne pas l’endormir, ni la brûler, mais l’enlever avec un tire-tique en tournant doucement, dans les 24h après la morsure, et désinfecter avec de la chlorexhydine. Si des plaques rouges apparaissent à l’endroit de la piqûre dans les semaines suivantes, il faut consulter son médecin, cela peut être le signe de la maladie de Lyme.

3. Ampoule : si elle est toute petite, un pansement et des chaussures plus grandes suffisent. Si elle est grosse, il faut la percer pour la vider, après avoir savonné et rincé la zone. Ensuite on désinfecte, puis on applique un pansement sec. Si elle est toute déchiquetée, on savonne et on rince, on applique un désinfectant et on traite comme une brûlure.

4.En cas de vomissement ou de diarrhée : verser un sachet de solution de réhydratation dans 200 ml d’eau fraîche et boire de petites quantités régulièrement dans la journée. On peut manger de tout (pas seulement du riz et des carottes !) en évitant ce qui accélère le transit (pruneaux, figues, épinards…). Des médicaments comme le Lactéol ou le Tiorfan peuvent aider à diminuer la diarrhée.

5. Piqûre d’insecte : savonner la zone et désinfecter, bien se couper les ongles pour éviter de s’infecter en grattant ! La crème Apaisyl (ou le gel) diminue les démangeaisons. Si la rougeur autour de la piqûre continue d’augmenter après 48h, il faut aller voir le médecin, cela s’est sans doute surinfecté !

6. En cas de bosse ou de bleu (« hématome » !), appliquer tout de suite de la glace entourée d’un linge. Puis, de la crème Hémoclar deux ou trois fois par jour pendant les quatre premiers jours pour faire diminuer les symptômes. Les crèmes à base d’arnica peuvent aussi être utilisées mais je les trouve moins efficaces.

Voilà pour la trousse du super soignant de l’été que vous serez. Ce sont seulement des conseils… mais si cela vous donne envie d’en apprendre davantage, n’hésitez pas à vous inscrire à des formations aux premiers secours !

Dr Anne-Sophie Biclet

Actuailes n°133 - 9 juin 2021




Imprimer