facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
L’Afghanistan vingt ans après

L’Afghanistan vingt ans après

15-09-2021 à 06:57:00

Le 31 août 2021, les derniers soldats américains quittaient l’Afghanistan, marquant la fin d’une intervention militaire qui aura duré vingt ans. Profitant de ce départ, les talibans ont repris le pouvoir.

Les raisons de la présence américaine

Le 11 septembre 2001, les États-Unis étaient victimes d’un attentat terroriste sans précédent. À la manœuvre : un groupe terroriste islamiste nommé Al-Qaida, qui avait établi sa base arrière à la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. L’armée américaine a pris la tête d’une coalition internationale et engagé des opérations militaires pour neutraliser ces combattants et leur chef charismatique, Oussama Ben Laden.

Les talibans, au pouvoir à Kaboul, lui avaient accordé soutien et protection ; ils furent chassés en décembre 2001. Oussama Ben Laden fut tué par les forces spéciales américaines en 2011. Dix ans après, le peuple américain en avait assez de cette guerre sans fin ; c’est pour répondre à ses attentes que le président des États-Unis a décidé de quitter définitivement le pays.

Qui sont les talibans ?

Les talibans veulent organiser la vie politique, sociale et religieuse autour d’une application stricte de la loi islamique. En Afghanistan, ils ont été au pouvoir de 1996 à 2001. Bénéficiant du soutien d’une large partie des tribus, ils ont continué d’exister, de répandre leurs idées et de combattre les forces étrangères. Leur implantation locale a empêché la mise en place d’un pouvoir central efficace et légitime. Le gouvernement et l’armée régulière, largement corrompus et dépendants du soutien américain, n’ont pas résisté à leur retour ; la capitale est tombée sans combattre le 14 août dernier, bien plus vite que ce que tous les services de renseignement avaient prévus. Dans l’urgence, les Américains et leurs alliés ont dû procéder à l’évacuation de leurs ressortissants, mais aussi de plusieurs milliers d’Afghans qui les ont aidés pendant vingt ans et qui sont menacés pour ces raisons.

Quel avenir pour l’Afghanistan ?

Les talibans doivent désormais gouverner : parer aux besoins les plus urgents de la population pour éviter les mouvements migratoires, assurer la sécurité, relancer l’économie, être capables de diplomatie. Peut-on attendre que des seigneurs de guerre se muent en artisans de paix ? Peut-on accepter de discuter aujourd’hui avec ceux que l’on combattait hier ? C’est pourtant la seule voie possible pour éviter une nouvelle crise. Gouverner, c’est bien l’art de faire des compromis. Cela ne va pas sans cas de conscience.

Le savais-tu ?

L’Afghanistan est un pays montagneux d’Asie centrale un peu plus grand que la France. Sa capitale est Kaboul. La tribu pachtoune, majoritaire, lui a donné son nom. Carrefour d’échanges entre l’Europe et l’Asie, verrou de la route des Indes, tampon entre les grands empires, il a été convoité depuis l’Antiquité par les Perses, Alexandre le Grand, Gengis Khan. Au cours des deux derniers siècles, les Britanniques, les Russes, puis les Américains y ont fait la guerre. La France a aussi participé à ces opérations au côté des États-Unis ; quatre-vingt-dix militaires français ont donné leur vie dans ces combats.

Marco Polo

Actuailes n° 134 - 15 septembre 2021




Imprimer