facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le choc des titans

Le choc des titans

12-10-2021 à 18:35:00

Première puissance mondiale, les États-Unis regardent vers la Chine avec inquiétude.
Ils multiplient les actions pour ralentir son essor.

La superpuissance américaine

Depuis la chute de l’Union soviétique en 1991, les États-Unis dominent le monde sans véritablement d’adversaire. Ils dominent tout d’abord l’économie mondiale, avec des entreprises de pointe comme Apple ou Microsoft. Leur monnaie, le dollar, est une référence pour beaucoup de paiements. Leur bourse, Wall Street, est la première au monde et ses variations ont des conséquences dans le monde entier. Les États-Unis ont également une armée redoutable, qui peut, certes, connaître des défaites locales, comme en Afghanistan, mais qu’aucun pays ne pourrait battre définitivement. Le budget de l’armée américaine est supérieur à l’addition des budgets de toutes les armées européennes.

L’adversaire chinois

Depuis les années 1990, la Chine a connu une très forte croissance économique. Le pays est devenu l’atelier du monde. De nombreuses entreprises américaines et européennes y ont installé leurs usines. Des entreprises chinoises dynamiques ont vu le jour, en particulier dans les nouvelles technologies et le commerce. Grâce à cet enrichissement, la Chine a modernisé son armée et a étendu son influence autour de son territoire, au point de menacer des alliés des États-Unis en Asie : Japon, Corée du Sud et, surtout, Taïwan. Ce pays est une île où se sont réfugiés en 1949 les Chinois qui fuyaient les communistes. Les dirigeants chinois ont toujours déclaré que Taïwan faisait partie de la Chine. Ils multiplient les provocations pour faire monter la pression, en envoyant, par exemple, des dizaines d’avions militaires à proximité de l’île.

La réponse américaine

Alors que l’Europe concentrait toute l’attention des États-Unis jusqu’aux années 2000, l’Asie est devenue progressivement leur priorité numéro un. Les États-Unis y ont renforcé leurs bases militaires. Leur flotte dispose de cinq porte-avions et d’une trentaine de sous-marins pour faire face à la marine chinoise. Ils ont également noué des alliances pour entourer et contenir la Chine, comme récemment avec l’Australie. Les présidents américains Donald Trump et Joe Biden ont haussé le ton et les échanges sont souvent vifs avec leurs homologues chinois. Ils sont soutenus par leurs compatriotes qui, pour 45 % d’entre eux, considèrent les Chinois comme leur principal ennemi. Les États-Unis ont également multiplié les actions pour brider des entreprises chinoises de nouvelles technologies comme TikTok ou Huawei. Toutefois, ces incidents n’ont jamais dégénéré, car les Chinois ont trop besoin des consommateurs américains pour écouler leur marchandise. Et les États-Unis ont besoin d’argent chinois pour financer leur dette abyssale.

Cependant, les pays asiatiques se réarment massivement afin de faire face à la Chine et une étincelle pourrait mettre le feu aux poudres. Taïwan, par exemple... Une attaque de la Chine contre cette île pourrait entraîner les États-Unis dans le conflit. Toutefois, la mentalité chinoise incline peu vers une action en force, lui préférant la patience pour obtenir des résultats.

Julien Magne

Actuailes n° 136 - 13 octobre 2021




Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire