facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Un espoir pour l'Afrique le vaccin contre le paludisme

Un espoir pour l'Afrique le vaccin contre le paludisme

17-11-2021 à 06:20:33

À l’heure où il est très à la mode de parler de vaccin, il en est un dont on parle peu en Europe et qui suscite de grands espoirs en Afrique, c’est le vaccin contre le paludisme.

Le vaccin contre le paludisme suscite de grands espoirs car, sur le continent africain, cette maladie est un vrai sujet de santé publique. L’OMS estime en effet que plus de 90 % des cas de décès de paludisme dans le monde se sont produits dans cette région ! Autre problème : cette maladie touche particulièrement les enfants en bas âge.

Le paludisme est une maladie connue depuis l’Antiquité, transmise aux personnes par des piqûres de moustiques femelles infectés. Les symptômes, qui apparaissent dix à quinze jours après la piqûre, sont la fièvre, les maux de tête et les douleurs musculaires assorties de frissons. Lorsqu’elle est traitée à temps, cette maladie se guérit bien. Mal soignée ou non diagnostiquée, elle peut dégénérer de façon grave.

Pour lutter contre le paludisme, les médecins recommandent d’agir préventivement à plusieurs niveaux. Il est, par exemple, fortement conseillé d’installer des moustiquaires aux fenêtres et sur les lits, de mettre des vêtements longs dès que la nuit tombe et d’utiliser des produits répulsifs qui font fuir les moustiques. Il est aussi conseillé de prendre un traitement préventif dès que l’on est en zone impaludée ou pendant la saison des pluies, mais malheureusement ce traitement préventif n’est pas accessible à toutes les populations.

Le mois dernier, l’OMS a recommandé le déploiement massif pour les enfants d’un vaccin récemment disponible en grande quantité et qui a montré son efficacité pour réduire significativement les cas de paludisme.

Selon plusieurs scientifiques, il s’agit d’un moment « historique », car ce vaccin était attendu depuis des décennies et pourrait permettre à terme de sauver des dizaines de milliers de jeunes vies chaque année. Rappelons que, dans le monde, un enfant meurt toutes les deux minutes du paludisme ! Des tests à grande échelle doivent être réalisés afin de déterminer son efficacité réelle. Ainsi, depuis deux ans, quelques pays africains ont déjà commencé à introduire le vaccin dans certaines régions : 2,3 millions de doses ont pu être administrées avec des résultats encourageants.

Enfin, ce premier vaccin incite aussi les chercheurs à se dépasser pour trouver d’autres vaccins plus efficaces contre le paludisme. Les années à venir devraient permettre de réduire considérablement la mortalité infantile liée au paludisme. Réjouissons-nous ! 

Guillaume de B.

Actuailes n° 137 - 17 novembre 2021


0 vote


Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire