facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Le pentathlon moderne retire l’équitation des cinq épreuves

Le pentathlon moderne retire l’équitation des cinq épreuves

17-11-2021 à 06:24:20

L’Union internationale de pentathlon moderne retire l’équitation des cinq épreuves constitutives de ce sport.

Le jeudi 4 novembre 2021, dans un communiqué sur les réseaux sociaux, l’Union internationale de pentathlon moderne (UIPM) a brutalement décidé de remplacer l’équitation par un autre sport, encore à définir.

Le pentathlon sous sa forme moderne fut inventé en 1912 par le baron Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux olympiques modernes. Comme les épreuves du pentathlon antique étaient choisies en fonction des compétences du soldat idéal de cette époque, Coubertin décida de créer une épreuve permettant de désigner le soldat ou l’athlète idéal des temps modernes, d’où les cinq disciplines phares que sont l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet et la course à pied. Depuis la création du pentathlon moderne, chacune des épreuves a été modernisée au fil du temps pour rendre la discipline plus vivante et plus spectaculaire, à l’exception de l’équitation.

Les événements lors de l’épreuve féminine de pentathlon moderne des derniers Jeux olympiques de Tokyo semblent avoir précipité la décision de l’UIPM de retirer l’équitation de la discipline. En effet, la concurrente allemande Annika Schleu (grande favorite et largement en tête au classement général avant l’épreuve d’équitation) a été éliminée de cette épreuve après le refus à plusieurs reprises de son cheval de sauter les obstacles, la privant ainsi de toute possibilité de médaille olympique et la reléguant à la 31e place au classement général.

S’il est vrai que l’association par tirage au sort des cavaliers à un cheval vingt minutes avant le début de l’épreuve constitue un aléa important, la suppression pure et simple de l’équitation risque de dénaturer l’épreuve et son idéal tels que voulus par le baron de Coubertin.

« Un pentathlète sans cheval n’est pas complet », regrettent les deux champions français de la discipline, Élodie Clouvel et Valentin Belaud. 

Éric Liechtenauer

Actuailes n° 137 - 17 novembre 2021


1 vote


Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire