facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Crise en Ukraine - La france envoie des renforts à l'Est

Crise en Ukraine - La france envoie des renforts à l'Est

08-03-2022 à 15:48:00

Alors que la guerre s’intensifie en Ukraine, des chasseurs alpins sont partis en quelques jours
vers l’est de l’Europe pour une mission d’appui de nos alliés au sein de l’OTAN.

La 27e brigade d’infanterie de montagne était d’alerte depuis le 1er février afin de permettre à la France de répondre à tout type de crise dans le monde. Cela signifie que les soldats s’étaient entraînés et que les véhicules étaient identifiés pour un départ en opération. Beaucoup de ces militaires rentrent tout juste du Mali. L’alerte a été déclenchée le 25 février et, dès le 27 février, les véhicules rejoignaient la base militaire d’Istres afin d’être chargés dans de gros avions.

Cette troupe est principalement issue du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy, renforcé d’artilleurs du 93e régiment d’artillerie de montagne de Varces et de cavaliers du 4e régiment de chasseurs de Gap, équipés de petits chars appelés AMX10RC.

Destination la Roumanie

Une fois rassemblés à Istres, hommes et matériels ont pris la direction de la Roumanie pour une durée indéterminée. Leur mission est de renforcer les troupes de l’OTAN dans ce pays frontalier de l’Ukraine. Il s’agit donc d’un mécanisme de solidarité avec un pays qui peut se sentir menacé. D’autres troupes pourraient les rejoindre dans les semaines ou les mois à venir. Un autre détachement issu du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces se prépare à partir pour l’Estonie, pays frontalier de la Russie au nord de l’Europe. Des troupes françaises y stationnaient déja dans le cadre de l’OTAN. Elles s’y entraînent avec des soldats anglais ou estoniens. Le porte-avions Charles-de-Gaulle est également mobilisé en mer Méditerranée. Ses avions Rafale pourront donc évoluer au-dessus de la Roumanie. Enfin, de nombreux soldats alpins vont participer dans les jours à venir à un gros exercice de l’OTAN en Norvège.

Une réussite

Une nouvelle fois, l’armée française a prouvé sa réactivité. Elle a réussi à mobiliser des troupes sur un préavis très court, afin de répondre à une situation d’urgence. Elle doit également renforcer au même moment ses opérations au Mali. En effet, le désengagement de nos bases du nord du Mali nécéssite un effort important et l’envoi de troupes supplémentaires, surtout dans la logistique.

Ce retour de la guerre, que beaucoup de militaires annonçaient sans être vraiment pris au sérieux par nos hommes politiques, pose la question de la taille des armées françaises, et donc de leur budget. A-t-elle assez de chars, de canons, d’avions, d’hélicoptères ou de bateaux de guerre ? La réponse est clairement non. Afin de préserver la paix, notre pays doit désormais consacrer davantage d’efforts à son armée, avec des budgets en hausse. Le discours du président Macron semble indiquer une prise de conscience de cette urgence, comme les programmes de ses principaux concurrents politiques, Éric Zemmour et Marine Le Pen. 

 

Le savais-tu ?

Portant fièrement leur fameux béret, appelé tarte, les troupes de montagne voient le jour en 1888. Elles vont notamment s’illustrer durant la Première Guerre mondiale, mais également en 1940, où elles sortent victorieuses de leurs combats contre Allemands et Italiens. Elles sont très actives dans la résistance à l’occupant allemand, par exemple sur le plateau
des Glières avec le lieutenant Tom Morel. Elles participent ensuite aux guerres d’Indochine et, surtout, d’Algérie, et à l’ensemble des conflits récents : Afghanistan, Centrafrique, Mali.

Julien Magne

Actuailes n°143 - 9 mars 2022


1 vote


Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire