facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
le 11 mai 1745 la bataille de Fontenoy

le 11 mai 1745 la bataille de Fontenoy

10-05-2022 à 16:28:00

Mon cher Louis,

Toi qui t’intéresses à l’histoire de France 
avec enthousiasme, connais-tu la plus grande victoire militaire française 
au XVIIIe siècle ? C’est la bataille de Fontenoy, qui eut lieu le 11 mai 1745, 
sous le règne de Louis XV, au cours de la guerre de succession d’Autriche.

Tout a commencé en 1740, à la mort de Charles VI de Habsbourg, empereur du Saint-Empire romain germanique, qui n’a pas de fils. Il souhaitait laisser ses possessions territoriales à sa fille aînée, Marie-Thérèse, et a donc fait ratifier par tous les souverains européens dès 1713 la Pragmatique Sanction 
par laquelle il réglait sa succession.

Mais, à sa mort, ce texte fut désavoué par certains princes européens 
qui espéraient se servir sur les territoires autrichiens. La Prusse et la Bavière entrent alors en guerre contre l’Autriche et, bientôt, la plupart des États européens 
sont engagés dans le conflit. Celui-ci va durer huit ans, jusqu’à la paix 
d’Aix-la-Chapelle signée le 18 octobre 1748.

Les combats vont se dérouler dans ce qui est maintenant l’Allemagne 
et dans les territoires autrichiens, mais également en Italie du Nord 
et dans les Pays-Bas et l’actuelle Belgique. 

En 1745, les unités françaises, conduites par le maréchal de Saxe, font campagne dans les Pays-Bas afin d’empêcher les troupes anglo-hollandaises de renforcer les Autrichiens. L’année précédente, les Français avaient déjà vaincu 
les formations placées sur la frontière. Dès le début du printemps 1745, les troupes françaises se dirigent vers la Hollande et mettent alors le siège devant Tournai. Alors que des secours austro-anglo-hollandais sont envoyés, les Français créent une diversion pour mieux préparer le terrain qu’ils ont choisi pour la bataille, 
en y installant des redoutes et en choisissant leurs emplacements. Au matin 
du 11 mai, le combat s’engage, mêlant artillerie, charges de cavalerie et tirs d’infanterie : c’est le début de l’époque où l’infanterie combat face à face, sur des lignes qui peuvent faire plusieurs kilomètres de long. Les soldats y sont répartis sur plusieurs rangs qui tirent à tour de rôle avant de se baisser pour laisser le rang de derrière tirer pendant qu’ils rechargent leurs fusils. En milieu de journée, les attaques et contre-attaques françaises ont mis en déroute les troupes hollandaises, et 
les Britanniques, qui n’arrivent pas à percer les lignes françaises, doivent se replier.

Tournai tombe peu de temps après aux mains des Français, qui s’emparent en deux ans de l’ensemble des Pays-Bas autrichiens. 

Sais-tu, mon cher Louis, que cette bataille est la seule à laquelle ont assisté Louis XV et son fils le Dauphin ? Et connais-tu la phrase que le roi a dit à son fils à l’issue de la bataille, alors que ce dernier se réjouissait de la victoire : « Le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes. La vraie gloire est de l’épargner. »

Je te laisse méditer ces paroles et je t’embrasse affectueusement.

Tante Cécile

Actuailes n°146 - 11 mai 2022


2 votes


Imprimer