facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Guerre en Ukraine : quels vainqueurs ?

Guerre en Ukraine : quels vainqueurs ?

08-06-2022 à 06:17:43

Même s’il est trop tôt pour savoir qui de la Russie ou de l’Ukraine triomphera,  les États-Unis sortent renforcés de ces premiers mois de conflit.

La fin de l’URSS

Après la Seconde Guerre mondiale, deux blocs ennemis se firent face. D’un côté, le bloc de l’Est était dominé par la Russie et s’étendait jusqu’à l’Allemagne, alors coupée en deux par un mur. Ce bloc était uniquement composé de pays communistes dominés par Moscou. Ils formaient une alliance militaire, le pacte de Varsovie, qui était très puissante, avec par exemple 55 000 chars. En face, le bloc de l’Ouest était composé de pays démocratiques. Pour se défendre, ils formèrent une alliance appelée OTAN (Organisation du traité de l’Atlantique nord), dont les États-Unis étaient les principaux contributeurs. En 1991, le bloc de l’Est s’effondra. Alors que beaucoup de pays de l’Est rejoignaient l’OTAN, la Russie s’enfonçait dans la misère et perdait son influence. Pour les États-Unis, elle demeura l’ennemi principal qu’il fallait couper de l’Europe.

Les États-Unis soutiennent l’Ukraine

L’Ukraine est très proche culturellement et géographiquement de la Russie. Cette dernière a toujours averti qu’elle s’opposerait à une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, considérant que cela constituait une menace pour sa sécurité. Les États-Unis ont toutefois investi massivement en Ukraine afin de détacher ce pays de l’influence russe. Ils ont en particulier formé son armée.

Succès américain

Avec le déclenchement de la guerre, les États-Unis ont tout d’abord prouvé qu’ils avaient d’excellents services de renseignement, qui avaient anticipé le déclenchement des hostilités. Ensuite, leur formation des soldats ukrainiens depuis 2014 s’est révélée efficace. De plus, avec leurs livraisons massives d’armements aux forces ukrainiennes, ils mènent une guerre par procuration qui affaiblit l’armée russe sans risquer la vie de soldats américains. Enfin, cette guerre a permis à l’OTAN de retrouver une seconde jeunesse. De nombreux pays, limitrophes de la Russie, cherchent à la rejoindre ou à la renforcer.

Quel risque pour l´Europe ?

La guerre en Ukraine et les sanctions économiques contre la Russie ont un impact économique très négatif pour les Européens. Des entreprises comme Renault ont quitté la Russie en vendant leurs affaires pour des sommes très faibles. De plus, l’embargo annoncé sur le gaz russe va peser sur le niveau de vie et les coûts de production des entreprises. Une crise économique pourrait survenir. À l’inverse, les Américains disposent de gaz et de pétrole sur leur territoire, et seront donc moins touchés par les sanctions.

Julien Magne

Actuailes n°148 - 8 juin 2022


2 votes


Imprimer


Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire pour le moment

Publier un commentaire

Vous devez être connecté au site pour publier un commentaire