facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro

Le luxe, une passion française

12-10-2022 à 06:20:18

Du 26 septembre au 4 octobre, Paris a renoué avec des défilés de mode suivis dans le monde entier. Notre pays est, en effet, la référence mondiale en matière de luxe. Retour sur une passion française.

Aidé par son ministre Colbert, Louis XIV va lancer en France l’industrie du luxe. En concentrant la richesse à Versailles, il permet aux artisans de mieux vendre leurs produits aux courtisans. Il crée surtout des manufactures qui vont rechercher des savoirfaire à l’étranger pour les copier et les produire en France. Paris va ainsi rapidement détrôner Venise pour les miroirs de qualité. Louis XIV fait valoir sa puissance parles armes,surles champs de bataille, et à Versailles par le luxe du château, de ses fêtes et de sestenues. Le plus bel exemple est la galerie des Glaces, dont les 357 miroirs éblouissent chaque visiteur. Les courtisans entretiennent cette industrie du luxe, tout en veillant à ne pas porter ombrage au roi. Nicolas Fouquet, ministre des finances, ne le comprit pas et invita le roi à une fête éblouissante dansson château deVaux-leVicomte. Un repas succulent fut servi avec des couverts en vermeil, que même le roi ne pouvait s’offrir. Son orgueil blessé incitera le roi à faire arrêter Fouquet pour malversations financières. La Révolution française met fin à cette période de prospérité.

L’histoire récente

Il faut attendre 1830 et l’enrichissement d’une large part des notables pour voir éclore de nouvelles entreprises du luxe. Maisils’est produit un changement majeur. Ce n’est plusle client qui fait réaliser un produit à son goût. Il achète désormais un produit déjà réalisé selon l’idée de l’artisan. De grands noms du luxe naissent alors : Hermès en 1837, Cartier en 1847 et Louis Vuitton en 1854. Une troisième période va marquer le luxe français : les années 1970. Les pays d’Asie – Japon puis Chine – ou du Moyen-Orient s’enrichissent et deviennent de gros consommateurs de produits de luxe. C’est alors un casse-tête pour nos entreprises : comment produire davantage tout en gardant la qualité et la rareté, qui font la marque du luxe ? Elles vont réussir en étant à la fois le produit ordinaire de gens extraordinaires, et le produit extraordinaire de gens ordinaires. Une industrie florissante Sur les 270 marques de luxe au monde, 130 sont françaises et concentrent à elles seules le quart des ventes. La première est Louis Vuitton, mais on peut citer Hermès, Chanel, Dior, Cartier etYves Saint Laurent. Elles couvrent de larges domaines: l’habillement, la bijouterie, les parfums, la gastronomie et les vins ou encore l’hôtellerie.

Paris en est le centre avec les principales boutiques de luxe etses palaces. Mais la Côte d’Azur est également un lieu important pour le luxe,surtout en été. Nos produits s’exportent bien, en particulier en Asie et aux États-Unis. Le luxe emploie près d’un million de personnes dans toute la France. Certaines régionssonttrès spécialisées, comme Grasse pour les parfums.

La concurrence

C’est principalement d’Italie que vient la concurrence. Ce pays domine, par exemple, le marché des voitures de luxe (Lamborghini, Ferrari) avec les Anglais (Jaguar, Aston Martin et Rolls-Royce). Comme la France, l’Italie dispose d’un réseau d’artisans du luxe depuis des siècles. Les cours de Venise ou Florence n’avaientrien à envier à la cour des rois de France. Les Italiens sont en particulier reconnus pour le travail du cuir. Louis Vuitton dispose par exemple de vingt-quatre usines en Italie. Pour rester en tête, la France doit continuer à investir, en particulier dans sa jeunesse. En effet, certains savoir-faire sont ancestraux et doivent être transmis pour ne pas être perdus. De nombreuses filières existent pour rejoindre un métier du luxe et de la mode. Ces métiers sont répartis par branches : arts de la table, bijouterie, joaillerie et orfèvrerie, chaussure, couture et habillement, cuir, horlogerie, maroquinerie et textile. Et les emplois ne manquent pas. Alors, pourquoi pas vous ? 

Julien Magne

Actuailes n°151 - 12 octobre 2022

 

 


1 vote


Imprimer