facebook logo Twitter logo

facebook logo Twitter logo

Logo Header
Télécharger dernier numéro
Air India : le contrat du siècle

Air India : le contrat du siècle

28-02-2023 à 15:16:26

Mi-février, la compagnie aérienne indienne a passé une commande historique avec l’américain Boeing et l’européen Airbus.

470 avions

C’est un record absolu dans l’histoire de l’aviation commerciale. À la hauteur des enjeux pour ce pays-continent (3 000 km d’est en ouest et du nord au sud), bientôt le plus peuplé du monde, qui devrait devenir à la fin de la décennie le troisième plus grand marché aéronautique, derrière les États-Unis et la Chine.

C’est aussi un choix stratégique pour le gouvernement indien, rendu incontournable par le mauvais état des infrastructures terrestres, routières et ferroviaires. L’accord avec Airbus a été dévoilé le 14 février dernier par le Premier ministre indien, Narendra Modi, et le président français Emmanuel Macron. Le constructeur européen basé à Toulouse devra fournir 250 appareils, dont 40 avions long-courrier A350. C’est un segment important, car c’est cette flotte qui incarne l’image d’une compagnie aérienne à l’international.

Tata : une histoire de famille

En France, « Air France » est une entreprise publique : c’est l’État qui est actionnaire majoritaire de la compagnie aérienne nationale. C’était aussi le cas en Inde pour « Air India » jusqu’en 2022, avant que la compagnie ne soit rachetée par « Tata », le plus important groupe industriel indien. C’est une entreprise familiale fondée à la fin du dix-neuvième siècle par Jamsetji Tata. Il a fait fortune dans l’industrie textile avant de diversifier ses activités. La famille disposait notamment dès 1859 d’une filiale de négoce à Hong Kong, qui échangeait thé, soie, camphre et autres épices contre du coton et de l’opium. Ce sont toujours ses descendants et héritiers qui sont aux commandes du conglomérat qui regroupe plusieurs dizaines d’entreprises et de filiales, et emploie plus de 800 000 personnes.

C’est pour ses constructions automobiles (les « tatamobiles ») que le groupe Tata est le plus connu. Un groupe qui vole désormais de ses propres ailes…

LE SAVAIS-TU ?

Bombay, ville côtière sur la mer d’Arabie, était autrefois la capitale économique de l’Empire des Indes britanniques. Elle a été rebaptisée Mumbai en 1995 par les nationalistes indiens, qui souhaitaient effacer les traces de l’époque colonial (l’Inde est indépendante depuis 1947). C’est la plus grande ville de l’Inde. C’est là qu’a été formé Jamsetji Tata dans les universités britanniques ; c’est aussi là que se trouve le siège de l’entreprise depuis sa création.

 


4 votes


Imprimer